223 soldats béninois de la MINUSMA au Mali, sont de retour au pays

0
166
223 soldats béninois de la MINUSMA au Mali, sont de retour au pays
Casques bleus béninois

Un chapitre significatif de l’engagement du Bénin dans les opérations de maintien de la paix au Mali s’est clos avec le retour de 223 soldats béninois sur les 250 qui servaient au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) ce lundi 11 décembre 2023. Cette décision, envisagée depuis mai 2022, a été mise en œuvre selon un planning précis. Il reste maintenant 27 soldats dont le retour est attendu avant les festivités de Noël.

Le retrait planifié

Le retrait des troupes béninoises de la MINUSMA au Mali était une décision stratégique qui a été planifiée avec soin. Depuis mai 2022, le gouvernement béninois avait formulé son intention de retirer ses deux unités déployées dans le cadre des opérations de paix au Mali. Une note verbale du ministère béninois des Affaires étrangères a été envoyée au secrétariat des Nations unies à New York fin avril 2022, officialisant cette démarche.

Cette décision intervient pour des raisons de sécurité, notamment après une attaque contre le commissariat de police de Monsey dans le Nord du Mali, le 27 avril 2022, qui a causé la mort d’un policier. Dans le cadre de ce retrait, le Bénin a rapatrié progressivement ses troupes déployées au Mali, dont 223 sont déjà rentrées à Cotonou.

Deux unités au sein de la MINUSMA

Le contingent béninois au sein de la MINUSMA au Mali était composé de deux unités distinctes : une compagnie d’infanterie et une unité de police. Ces troupes étaient déployées dans des zones stratégiques pour contribuer aux efforts internationaux visant à stabiliser le Mali et à promouvoir la paix dans la région. Le rapatriement de ces unités soulève des questions sur l’avenir de la mission de maintien de la paix dans un contexte sécuritaire complexe.

Alors que 223 soldats sont déjà rentrés, les 27 autres suivront avant les festivités de Noël, selon le planning établi. Ce retrait suscite des interrogations sur l’impact potentiel sur la mission de la MINUSMA et sur la sécurité générale dans la région du Sahel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici