Bénin : un groupe de jeunes attaque le commissariat de police de Bouanri

0
376
Bénin : un groupe de jeunes attaque le commissariat de police de Bouanri

Dans la commune de Bembèrèkè, le dimanche 10 mars 2024, il y a eu un affrontement entre la jeunesse locale et les forces de l’ordre. Une foule notamment de jeunes a pris d’assaut le commissariat de police de Bouanri, pour exiger la libération de trois des leurs, détenus pour une affaire de meurtre d’un entrepreneur de la région.

Un acte de désespoir ou de défiance ?

Selon les informations de Bip radio, une foule agitée a envahi le commissariat de Bouanri, poussée par un désir ardent de voir libérés trois jeunes, soupçonnés d’être impliqués dans un acte d’une violence inouïe : le meurtre suivi de l’immolation d’un entrepreneur local. Cet acte de rébellion contre les autorités ne s’explique pas seulement par la solidarité envers les détenus, mais il traduit également une profonde méfiance envers le système judiciaire, perçu comme inéquitable ou inefficace par une partie de la population.

Face à la détermination de la foule, les agents de la police républicaine du commissariat de Bouanri se sont retrouvés débordés, contraints de solliciter des renforts pour disperser les manifestants. Cet incident met en exergue le défi constant auquel sont confrontées les forces de l’ordre dans la gestion des tensions sociales, surtout lorsque celles-ci découlent d’une perception d’injustice ou d’abus de pouvoir. Pascal Dafia, chef d’arrondissement du Bouanri, a souligné la gravité de la situation, appelant à la retenue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici