Bénin : attaques contre deux écoles dans l’Alibori

0
175
Insécurité au Bénin : un marchand de bovins tué dans une attaque à mains armées à N’dali
Ph: Le Matinal

Dans la nuit du dimanche 03 au lundi 04 mars 2024, l’arrondissement de Kompa au Bénin a été le théâtre d’attaques dévastatrices. Des individus armés non identifiés (IANIs) ont pris pour cible deux établissements scolaires, l’école primaire publique de Garbékoara et l’EPP Kara de la Commune de Karimama, dans le département de l’Alibori. Ils ont causé d’énormes dégâts matériels selon les informations de Fraternité FM.

Des attaques avec d’énormes dégâts matériels

Un bilan matériel important a été enregistré après les attaques contre les deux écoles. Les assaillants ont mis feu à l’école primaire publique de Garbékoara et à l’EPP Kara, dans la commune de Karimama. Ils ont également emporté des vivres destinés à la cantine scolaire. Aucune perte de vie humaine n’a été enregistrée.

Cet acte de vandalisme soulève des questions urgentes sur la sécurité des établissements scolaires et le droit fondamental à l’éducation dans des conditions sûres et propices à l’apprentissage. Les attaques contre les établissements éducatifs constituent une violation grave des droits des enfants et un coup porté à la communauté dans son ensemble, qui voit ses efforts de développement et d’éducation compromise par la violence.

Au-delà des pertes matérielles, l’impact psychologique de ces attaques sur les élèves, les enseignants et les familles est profond. La peur et l’insécurité peuvent entraver le processus éducatif, dissuader la fréquentation scolaire et miner la confiance dans les institutions publiques censées protéger et éduquer les jeunes esprits. Les conséquences à long terme de telles attaques peuvent être dévastatrices pour le développement social et économique de la région, exacerbant la vulnérabilité des populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici