Burkina Faso : adoption d’une loi sur les conditions d’entrée et de séjour des étrangers

0
151
Burkina Faso : adoption d’une loi sur les conditions d'entrée et de séjour des étrangers

L’Assemblée législative de Transition du Burkina Faso a adopté à l’unanimité ce jeudi 22 février 2024, une nouvelle loi portant sur les conditions d’entrée et de séjour des étrangers, ainsi que sur la sortie des nationaux et des étrangers du territoire national. Cette loi est composée de 35 articles répartis en cinq chapitres. Cette nouvelle loi répond à plusieurs impératifs.

Combler les lacunes de l’ordonnance de 1984

L’ordonnance de 1984 sur les conditions d’entrée et de séjour des étrangers était devenue obsolète face aux défis sécuritaires et migratoires contemporains. La nouvelle loi vise à combler les lacunes et les insuffisances de cette ordonnance, en modernisant le cadre juridique pour mieux répondre aux besoins actuels du Burkina Faso en matière de migration.

Renforcer la sécurité nationale

Un aspect essentiel de la nouvelle loi est le renforcement de la sécurité nationale. En s’alignant sur les conventions internationales et les standards en matière de contrôle des flux migratoires, le Burkina Faso cherche à mieux contrôler ses frontières et à prévenir les menaces potentielles à la sécurité nationale. Cette approche permettra de mieux identifier et de gérer les risques liés à l’immigration clandestine et à la criminalité transnationale.

Promouvoir une migration régulière et ordonnée

La loi vise également à promouvoir une migration régulière et ordonnée, ce qui contribuera au développement économique et social du Burkina Faso. En établissant des procédures claires et transparentes pour l’entrée et le séjour des étrangers, le pays espère attirer les talents et les investissements nécessaires à sa croissance. Une migration bien gérée peut également contribuer à réduire les pressions sociales et économiques à l’intérieur du pays.

Consultations approfondies et adoption unanime

L’adoption de cette loi fait suite à des consultations approfondies et des échanges nourris entre les députés et le gouvernement. Cette approche inclusive garantit que la loi reflète les besoins et les préoccupations de toutes les parties prenantes, et renforce ainsi sa légitimité et son efficacité. L’unanimité des députés témoigne de l’importance et de l’urgence de cette législation pour le Burkina Faso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici