Présidentielle de 2024 au Sénégal : Diomaye Faye, candidat de Pastef en remplacement d’Ousmane Sonko

0
219
Sénégal : Diomaye Faye nomme un nouveau ministre
Diomaye Faye, candidat de Pastef en remplacement d’Ousmane

À quelques mois de l’élection présidentielle au Sénégal, le parti d’opposition Pastef crée la surprise en choisissant Bassirou Diomaye Faye comme candidat, en remplacement du leader emprisonné, Ousmane Sonko. Cette décision intervient après l’invalidation de la candidature de Sonko, incarcéré depuis avril. Diomaye Faye, bras droit de Sonko, devra maintenant mener la charge pour le Pastef.

Diomaye Faye, le nouvel espoir du pastef

Suite à l’invalidation de la candidature d’Ousmane Sonko, actuellement derrière les barreaux, le Pastef a réagi rapidement en choisissant Bassirou Diomaye Faye comme candidat officiel pour l’élection présidentielle. C’était ce dimanche 19 novembre 2023. Cette décision stratégique est perçue comme un moyen de maintenir la présence du Pastef dans la course, malgré l’absence de son leader charismatique. Diomaye Faye, en tant que bras droit de Sonko, est chargé de porter les aspirations du parti et de mobiliser ses partisans.

Campagne de parrainages

Le Pastef lance une campagne de parrainages express avec le slogan accrocheur ‘’Parrainer Diomaye Faye, c’est parrainer Sonko ». L’objectif affiché est de démontrer la force mobilisatrice du parti, même en l’absence de Sonko. Le parti espère montrer sa capacité à rassembler un large soutien populaire malgré les défis et les obstacles politiques. Cette campagne souligne la détermination du Pastef à maintenir son rôle crucial dans le paysage politique sénégalais.

La candidature de Diomaye Faye, bien que présentée comme une solution de repli, s’avère être un choix stratégique. Le Pastef cherche à démontrer qu’il peut influencer le scrutin et peser sur les décisions politiques, même sans son leader emblématique. Cependant, la question qui se pose est de savoir si Diomaye Faye pourra susciter autant d’enthousiasme et de mobilisation que Sonko.

La décision du Pastef révèle également la complexité du paysage politique au Sénégal, marqué par des affaires judiciaires impliquant des personnalités clés de l’opposition. Alors que Sonko est derrière les barreaux, le secrétaire général du Pastef fait face à des accusations de diffamation. Cette situation souligne les défis auxquels l’opposition est confrontée dans son engagement politique.

La campagne de parrainages express est une manœuvre du Pastef pour maintenir la pression et montrer que le parti demeure une force politique incontournable. En mettant en avant le lien symbolique entre Diomaye Faye et Sonko, le Pastef tente de capitaliser sur l’aura du leader emprisonné. Cependant, la validité de cette stratégie dépendra de la capacité de Diomaye Faye à incarner les aspirations du parti et à mobiliser les électeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici