Conflit autour de l’inhumation de Gbémanwonmèdé : l’artiste sera bel et bien enterré à son domicile

0
374
Conflit autour de l’inhumation de Gbémanwonmèdé : l’artiste sera bel et bien enterré à son domicile
Gbémanwonmèdé , feu chanteur béninois

L’annonce des obsèques l’artiste béninois de renom, Gbèmanwonmèdé, décédé le 30 juin 2023, a déclenché une controverse inattendue concernant le lieu de sa sépulture. Alors que la famille du défunt, ainsi que les autorités locales ont opté pour son domicile à Agbangnanhoué, une autre faction, la famille GUINNONDI BOSSOU DJIMENOU, revendique la propriété du terrain. Au cœur de cette querelle, la municipalité de Covè s’engage à rendre hommage à l’artiste.

Déclaration d’utilité publique : une solution en vue ?

Selon les enfants de la famille GUINNONDI BOSSOU DJIMENOU, la parcelle en question appartiendrait à leur grand-père, qui l’aurait prêtée à l’artiste pour son atelier de menuiserie. Sauf que, lors d’une réunion avec les rois de la tribu Adikoun en octobre dernier, le représentant de la famille DJIMENOU a, selon nos sources bien renseignées, abandonné le litige. Cependant, quelques jours après, les enfants de cette même famille se sont opposés à cette décision, relançant ainsi la querelle autour de la sépulture de l’artiste. La mairie de Covè, déterminée à honorer Gbèmanwonmèdé, a installé par arrêté municipal, un comité, présidé par le maire Auguste Aïhunhin pour résoudre le différend et organiser dignement les obsèques du chanteur.

Au cours d’une récente réunion, le maire et son conseil communal ont garanti l’enterrement de l’artiste sur le domaine litigieux. Le conseil communal se réunira prochainement pour discuter de la prise d’un arrêté communal à cet effet. Les cérémonies funéraires de Gbèmanwonmèdé sont prévues pour les 1 et 2 décembre 2023. L’artiste sera bel et bien enterré à son domicile. En prélude, l’Association Mahi-houindo a décidé de rendre un hommage à titre posthume au chanteur. La cérémonie d’hommage aura lieu le jeudi 30 novembre 2023 à la place Mahi-houindo de Covè.

Notons que l’artiste bien avant sa mort, a déjà vu sa relève assurée par son fils DÈDOMÈ, comme l’indique son nom de scène.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici