Sénégal : mission diplomatique de Tinubu à Dakar après le report de la présidentielle

0
125
Sénégal : mission diplomatique de Tinubu à Dakar après le report de la présidentielle

La scène politique sénégalaise est en ébullition après l’annulation de l’élection présidentielle et les manifestations qui en ont résulté. Dans ce contexte, le président nigérian Bola Tinubu, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), effectue une visite diplomatique express à Dakar pour rencontrer son homologue sénégalais Macky Sall. Cette rencontre revêt une importance particulière alors que la CEDEAO a appelé le Sénégal à rétablir urgemment le calendrier electoral.

Tinubu rencontre Macky Sall

Le président Bola Tinubu, à la tête de la CEDEAO, entreprend une mission diplomatique cruciale à Dakar. Cette rencontre vise à discuter des questions politiques majeures, notamment la nécessité de rétablir le calendrier électoral. La CEDEAO insiste sur la transparence des processus électoraux pour garantir la stabilité régionale. L’article explore les enjeux de cette mission et les attentes entourant les discussions entre Tinubu et Sall.

Dans un contexte de tensions croissantes, le Forum de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest (Foscao) émet des critiques cinglantes à l’encontre de la CEDEAO et de l’Union africaine. Pour le Foscao, l’annulation de l’élection est assimilée à un « coup d’État constitutionnel« . Le directeur exécutif régional du Foscao, Komlan Messié, appelle ces institutions à agir rapidement et de manière énergique, soulignant la nécessité d’une médiation immédiate pour éviter une crise prolongée. Cette section analyse les réactions locales et internationales face à la situation tendue au Sénégal.

« Il faut appeler un chat un chat : c’est un coup d’État constitutionnel. Il faut le traiter comme tel et éviter des traitements à géométrie variable. C’est pour ça qu’on appelle la Cédéao et l’Union africaine à agir très rapidement et utiliser la même énergie qu’elles utilisent pour condamner les coups d’État militaires, elles doivent utiliser la même énergie pour condamner ce coup d’État constitutionnel », indique Komlan Messié. Selon lui, « la Cédéao a plein de mécanismes. Il faut déjà envoyer une délégation aux autorités sénégalaises de façon immédiate pour déclencher le processus de médiation et faire pression sur les autorités pour leur dire clairement que ceci est anticonstitutionnel. Il y a aussi le Conseil des sages qui doit être délégué rapidement pour rencontrer le président Macky Sall pour le ramener à la raison. »

Le report de l’élection présidentielle au Sénégal a des conséquences tragiques, avec la perte de vies lors des manifestations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici