Gabon : un farouche opposant à Ali Bongo nommé Premier ministre de transition

0
230
Gabon : la durée de la transition est connue

Le Gabon traverse une période de transition politique à la suite du coup d’État survenu la semaine dernière. Dans cette nouvelle ère, l’économiste Raymond Ndong Sima, un farouche opposant au président Ali Bongo Ondimba, a été nommé Premier ministre de transition par le général Brice Oligui Nguema, président de la transition au Gabon.

La résurgence d’un opposant farouche

Raymond Ndong Sima, âgé de 68 ans, a une longue histoire en politique. Il avait occupé le poste de Premier ministre sous la présidence d’Ali Bongo de 2012 à 2014, mais il s’était rapidement éloigné du pouvoir en accusant le gouvernement de mauvaise gouvernance. Sa détermination à lutter contre le régime en place l’a poussé à se présenter aux élections présidentielles en 2016 et, plus récemment, en 2023. Pour cette dernière élection, il s’était désisté au dernier moment en faveur du candidat commun de l’opposition.

Le général Oligui, à l’origine du coup d’État du 30 août qui a renversé Ali Bongo, a prêté serment en tant que président de la transition au Gabon. Il n’a pas encore précisé la durée de cette transition mais s’est engagé à « rendre le pouvoir aux civils » par le biais d’élections démocratiques à l’issue de cette période. Ce changement politique radical soulève des questions sur le futur de la nation gabonaise.

Un gouvernement de transition inclusif

Le nouveau Premier ministre, Raymond Ndong Sima, a déclaré sa volonté de travailler en étroite collaboration avec les militaires au pouvoir pour rétablir l’ordre institutionnel et organiser des élections transparentes. Il prévoit de soumettre une proposition de gouvernement au général Oligui dans les trois à quatre jours à venir. Ndong Sima s’est engagé à consulter largement les différentes forces politiques pour garantir la représentation de toutes les familles politiques au sein du gouvernement de transition.

Originaire de la province du Woleu-Ntem, berceau de l’ethnie fang majoritaire au Gabon et bastion historique de l’opposition à la famille Bongo, Raymond Ndong Sima incarne une longue tradition de résistance politique au pays. Diplômé en économétrie de l’Université Paris-Dauphine à Paris, il possède une solide expérience académique et politique qui pourrait jouer un rôle clé dans la transition actuelle.

Raymond Ndong Sima avait précédemment exprimé sa vision d’une transition ne dépassant pas « 24 mois » et avait évoqué son intérêt pour la prochaine élection présidentielle, tout en insistant sur le fait que les militaires ne devraient pas y participer. Rappelons que Ali Bongo, l’ancien président en résidence surveillée, est désormais libre de ses mouvements et autorisé à se rendre à l’étranger pour des soins médicaux. Le général Oligui a également nommé un nouveau président à la tête de la Cour Constitutionnelle.

Lire aussi :Gabon/Clotaire Oligui : voici la puissance mondiale qu’il prend comme exemple pour sa gouvernance

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici