Niger : une délégation ministérielle de la CEDEAO à Niamey

0
347
Niger : une délégation ministérielle de la CEDEAO à Niamey

Dans une démarche vers la normalisation des relations entre la CEDEAO et les autorités militaires du Niger, une délégation ministérielle composée des chefs de la diplomatie du Bénin, du Togo, et de la Sierra Leone s’est rendue à Niamey ce jeudi 25 janvier 2024. Cette visite, inscrite dans le cadre des pourparlers initiés par la CEDEAO, représente un pas vers la résolution des tensions au Niger, conformément aux décisions prises lors du dernier sommet des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO en décembre 2023 à Abuja.

Une démarche de médiation de la CEDEAO en action

Trois ministres des Affaires étrangères des pays de la CEDEAO, dont le ministre béninois des Affaires étrangères, Olushegun Bakari, ont entrepris un voyage à Niamey, selon les informations de Banouto. Cette initiative s’inscrit dans la médiation ordonnée par le dernier sommet des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, en réaction aux développements au Niger.

L’équipe ministérielle ouest-africaine vise à poursuivre les échanges avec les autorités militaires du Niger dans le but de faciliter un dialogue constructif.

Un comité installé pour une transition apaisée

Le deuxième aspect essentiel de cette visite ministérielle est la mise en place d’un comité de médiation par la CEDEAO lors de son dernier sommet. Ce comité, composé de deux Chefs d’État – le Président Faure Gnassingbé du Togo et le Général Maada Bio de la Sierra Leone – est appuyé par des représentants du Bénin et du Nigéria. Leur mission principale est de dialoguer avec la junte militaire et d’autres parties prenantes pour convenir d’une feuille de route de transition et créer des organes de transition.

Les discussions visent à établir un dialogue constructif, à écouter les différentes parties impliquées, et à travailler ensemble pour définir un chemin vers une transition politique pacifique et inclusive. Elles vont sans doute aborder la libération du président déchu, Mohamed Bazoum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici