Bénin : pourquoi la GDIZ doit acheter les déchets d’ananas ?

0
313
Bénin : pourquoi la GDIZ doit acheter les déchets d’ananas ?
Transformation de déchets d'ananas

Au Bénin, la Zone industrielle de Glo-Djigbé, (GDIZ), grande industrie textile perd de vue une grande fortune pouvant l’aider dans son développement. Au Kenya, une entreprise innovante transforme les déchets d’ananas en une ressource précieuse pour l’industrie textile, offrant ainsi une solution durable au problème des déchets agricoles. Cette initiative novatrice, initiée par Pine Kazi, ouvre la voie à un nouveau secteur économique respectueux de l’environnement tout en offrant aux agriculteurs une nouvelle source de revenus.

De l’ananas aux textiles

Traditionnellement, les feuilles d’ananas étaient considérées comme des déchets et étaient brûlées ou décomposées chimiquement, ce qui contribuait à la pollution de l’environnement. Cependant, Pine Kazi a changé la donne en transformant ces déchets en une matière première précieuse pour la fabrication de textiles durables. Selon le processus de production, il faut un tri minutieux des déchets, ensuite l’extraction des fibres d’ananas via un processus de décortication et de leur transformation en textiles biodégradables. Les feuilles d’ananas et le caoutchouc recyclé peuvent être transformés en chaussures à la mode.

« Nous utilisons ces textiles pour fabriquer des produits de mode écologiques comme des chaussures et des sacs tout en créant des emplois significatifs et durables pour des groupes vulnérables dans la communauté », déclare Awuor, PDG et co-fondatrice de Pine Kazi.

Cette initiative souligne l’importance de repenser la manière dont nous traitons les déchets agricoles et offre une alternative écologique à l’industrie textile traditionnelle, souvent critiquée pour son impact environnemental.

Les défis et les perspectives d’avenir

Bien que l’initiative de Pine Kazi soit prometteuse, elle n’est pas exempte de défis. La production à grande échelle nécessite des infrastructures adéquates de recherche et de développement, ainsi que des investissements significatifs. Cependant, malgré ces défis, l’entreprise reste optimiste quant à son avenir et espère étendre son modèle à d’autres pays confrontés aux mêmes problèmes de gestion des déchets d’ananas. Une belle opportunité pour le Bénin.

Cette histoire illustre le potentiel transformateur de l’entrepreneuriat social et démontre comment des initiatives locales peuvent avoir un impact mondial en offrant des solutions innovantes aux défis environnementaux et économiques. Pine Kazi représente un exemple inspirant de la manière dont les déchets agricoles peuvent être transformés en opportunités économiques et environnementales.

Lire aussi : Bénin : comprendre pourquoi le gouvernement doit interdire l’importation des ‘’vêtements de Blancs morts’’

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici