Côte d’Ivoire : perquisition controversée du bureau du nouveau maire de Cocody, Jean-Marc Yacé par la gendarmerie sans mandat

0
287
Côte d’Ivoire : perquisition controversée du bureau du nouveau maire de Cocody, Jean-Marc Yacé par la gendarmerie sans mandat

Dans la nuit du mardi 05 septembre, le bureau de Jean-Marc Yacé, nouveau maire élu à l’issu du scrutin du samedi 02 septembre 2023, a fait l’objet de perquisition par des agents de la gendarmerie suite aux revendications de Eric Taba, candidat malheureux aux élections municipales.

Contestation des résultats électoraux

Des agents de la gendarmerie ont envahi les locaux de la mairie de Cocody, Jean-Marc Yacé, le père de l’ancienne Miss Olivia Yacé pour une perquisition dans la nuit de ce mardi 5 septembre 2023. Des témoins dénoncent un abus de pouvoir, à travers une vidéo publiée en boucle sur la toile, car cette opération se serait exécutée sans mandat de perquisition.

Rappelons que ces faits interviennent après les déclarations du candidat malheureux, Eric Taba, qui rejette catégoriquement la victoire de Jean-Marc Yacé. 24h après la publication des résultats en faveur de son adversaire Jean-Marc Yacé, le candidat du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) affirme, dans une déclaration sur les réseaux sociaux, qu’il serait le véritable gagnant des élections municipales avec 13 000 voix de différence. « Chères toutes, chers tous, je vous dis merci pour votre mobilisation lors du scrutin du 02 septembre dernier que tout laisse croire que nous avons gagné à Cocody avec plus de 13 000 voix », a-t-il affirmé. Mais les institutions en charge de l’organisation des élections dans le pays ont déclaré Jean-Marc Yacé vainqueur.

Réactions des partisans de Jean-Marc Yacé

La perquisition controversée du bureau de Jean-Marc Yacé a suscité des réactions vives de ses partisans. Nombreux d’entre eux ont dénoncé ce qu’ils considèrent comme un abus de pouvoir de la part des forces de l’ordre, soulignant que cette opération s’est déroulée sans mandat de perquisition. L’inquiétude grandit quant à la légalité de ces actions et à leur impact sur la stabilité politique et sociale de Cococoy en Côte d’Ivoire.

« Trop c’est trop. Si vous recevez ce direct partagé et dites-les. Arrivé à un moment il ne faut pas trop pousser le bouchon… », fustige l’un des partisans du nouveau maire, présent sur les lieux. Jean-Marc Yacé quant à lui, ne s’est pas opposé à la perquisition de son bureau. Aucun détail n’a été donné sur des éléments qui auraient été retrouvés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici