« Trop parler, c’est…» , Charlotte Dipanda et Fernand Lopez se moquent de Cédric Doumbè après sa défaite face à Baki

0
136
« Trop parler, c’est…» , Charlotte Dipanda et Fernand Lopez se moquent de Cédric Doumbè après sa défaite face à Baki

Dans l’arène impitoyable du combat libre, la frontière entre confiance en soi et arrogance peut parfois s’avérer mince. Cédric Doumbè, le combattant camerounais bien connu pour sa verve autant que pour ses prouesses dans la cage, en a fait l’amère expérience ce jeudi 7 mars 2024. Face à Baki, un adversaire d’origine tchétchène, Cédric Doumbè n’a pas su concrétiser ses promesses de victoire, invoquant un incident pour le moins inhabituel : un morceau de verre, ou peut-être un bout de bois, logé dans son orteil. Cette défaite, loin de passer inaperçue, a suscité les moqueries de deux figures bien connues : son ancien coach, Fernand Lopez, et sa femme, la chanteuse Charlotte Dipanda.

Cédric Doumbè, la chute d’un titan

Cédric Doumbè, avant ce combat, avait fait montre d’une assurance sans faille, allant jusqu’à proclamer sur les réseaux sociaux : « La défaite, on connaît pas les amis ! ». Pourtant, le destin en a décidé autrement. Au milieu de la cage, confronté à une douleur inattendue, Doumbè a vu ses plans de victoire s’effondrer. « J’avais un morceau de verre, ou un bout de bois, dans mon orteil, je voulais juste l’enlever et continuer à me battre. Je n’ai rien compris. » , a-t-il déclaré, visiblement décontenancé par cette tournure des événements.

Quand les moqueries fusent

L’ancien coach de Cédric Doumbé, Fernand Lopez, qu’il avait attaqué et exposé sur les réseaux sociaux en octobre dernier après son KO face à Jordan Zebo lors de l’événement PFL Paris au Zénith le samedi 30 septembre 2023, et sa femme, la chanteuse Charlotte Dipanda se moquent à leur tour de son échec. Sur sa page Facebook, Lopez a lancé une pique cinglante : « Angles morts, faites attention aux bouts de verres qui traînent ». Cette remarque sarcastique fait écho aux tensions passées entre les deux hommes, exacerbées par les attaques et les expositions publiques sur les réseaux sociaux. Charlotte Dipanda, quant à elle, n’a pas manqué de souligner l’importance de l’humilité dans le sport. « Trop parler, c’est maladie. Le hemle a manqué à l’appel ce soir. Un peu d’humilité ne fera pas de mal. Le MMA n’est qu’un sport », a-t-elle écrit, rappelant à Doumbè que les paroles prématurées peuvent parfois se retourner contre leur auteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici