Bénin/ CRIET : étonnante justification d’une femme arrêtée pour commerce de chanvre indien

0
209
Bénin : peine de prison requise contre un député de la 9è mandature pour blanchiment de capitaux
CRIET

Une femme, déjà condamnée pour trafic de drogue, se retrouve à nouveau devant la justice et cette fois-ci, la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) pour les mêmes faits. Malgré sa récidive, à la barre, elle justifie son commerce de chanvre indien par des circonstances personnelles difficiles.

La mise en cause justifie son délit devant la CRIET

Selon Banouto, la prévenue, une femme d’une cinquantaine d’années, a été arrêtée avec un conducteur de taxi-moto. Comparue devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) pour commerce de chanvre indien, la dame a plaidé coupable. Elle avait déjà été arrêtée une fois, et emprisonnée pendant 6 mois pour des faits similaires à la prison civile d’Abomey.

Interrogée sur les raisons de son implication dans ce commerce illicite, la réponse de la mise en cause au Procureur a suscité l’étonnement. Elle a justifié son acte par sa situation de veuve et le besoin de subvenir aux besoins de sa famille.

La réponse de la prévenue devant le tribunal met en lumière les difficultés rencontrées par de nombreuses veuves au Bénin, confrontées à des défis économiques et sociaux. Cependant, la justification de son commerce de drogue comme seule option pour subvenir à ses besoins a soulevé des interrogations sur les conséquences sociales et économiques d’une telle activité généralisée.

Le ministère public a requis 2 ans de prison dont 6 mois fermes, contre la prévenue. Il a, par ailleurs plaidé pour la remise en liberté du conducteur de taxi-moto, au bénéfice de doute. Les deux seront fixés sur leur sort le 11 mars 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici