Coopération : la Banque mondiale renoue avec le Niger après le coup d’État

0
172
Coopération : la Banque mondiale renoue avec le Niger après le coup d’État
Audience entre Ali Mahaman Lamine Zeine et une délégation de la Banque mondiale

En août 2023, la Banque mondial a suspendu déboursements pour toutes les opérations au Niger, après le coup d’État de juillet. Ce jeudi 16 février 2024, les autorités nigériennes annoncent la reprise de la coopération entre l’institution financière mondiale et le pays.

Audience entre Ali Mahaman Lamine Zeine du Niger et une délégation de la Banque mondiale

Le Premier ministre du Niger, Ali Mahaman Lamine Zeine, a reçu en audience une délégation de la Banque mondiale dirigée par la directrice des opérations pour le Burkina Faso, le Mali, le Tchad et le Niger, Clara De Sousa. « Venue exprimer la volonté de l’institution de reprendre sa coopération avec le Niger, suspendue depuis six mois, la représentante a été reçue lors d’une rencontre élargie associant membres du gouvernement et du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie », annonce le CNSP sur X.

La suspension de la coopération entre le Niger et la Banque mondiale pendant six mois a suscité des préoccupations quant à l’impact sur les projets de développement et la lutte contre la pauvreté dans le pays. Cependant, l’audience accordée par le Premier ministre Zeine à la délégation de la Banque mondiale témoigne de la volonté des autorités nigériennes de rétablir la coopération et de poursuivre les efforts pour améliorer les conditions de vie de la population.

Vers une coopération renforcée et mutuellement bénéfique pour le Niger et la BM

Au cœur des discussions entre le gouvernement nigérien et la délégation de la Banque mondiale se trouve la « refonte du portefeuille de la Banque mondiale au Niger, afin de répondre aux aspirations légitimes du peuple nigérien en matière de développement et de lutte contre la pauvreté ». L’objectif est de garantir que ces projets répondent efficacement aux besoins prioritaires du peuple nigérien, en particulier en matière de développement économique et social, ainsi que de lutte contre la pauvreté.

Selon le CNSP, « cette audience marque une étape importante dans la normalisation des relations avec les partenaires extérieurs du Niger. Dans un esprit constructif, le gouvernement entend œuvrer à une coopération mutuellement bénéfique, qui serve au mieux les intérêts de la nation ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici