CAN 2023 : la CAF ouvre une enquête sur les tensions après le match Maroc-RD Congo

0
336
CAN 2023 : la CAF ouvre une enquête sur les tensions après le match Maroc-RD Congo
CAF

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023, qui devait être un moment de compétitions acharnées et de moments de gloire sportive, a été ébranlée par des incidents tumultueux lors du match opposant le Maroc à la République Démocratique du Congo (RDC). Alors que le terrain aurait dû être le seul lieu de bataille, les équipes se sont retrouvées au centre d’une polémique à la suite d’altercations survenues après le coup de sifflet final. La Confédération Africaine de Football (CAF) a réagi en ouvrant une enquête sur les événements survenus lors de ce match.

Bagarre générale et déclarations fortes

Le match entre le Maroc et la RDC a pris une tournure inattendue avec des moments de tension explosive. Tout a commencé par un échange virulent entre Chancel Mbemba, joueur clé de la RDC, et l’entraîneur des Lions de l’Atlas, Walid Regragui. Cette confrontation verbale a jeté les bases d’une atmosphère déjà électrique.Les événements ont rapidement dégénéré en une bagarre générale entre les deux équipes, tant sur le terrain qu’à l’issue du match, dans le couloir menant aux vestiaires. Les images de joueurs et de membres du staff impliqués dans des altercations ont choqué les spectateurs et soulevé des questions sur la discipline et la sécurité lors de la compétition. Des déclarations fortes ont suivi cet épisode, avec les protagonistes des deux camps exprimant leur frustration et condamnant les actions de leurs adversaires.

La CAF passe à l’action

Face à ces incidents, la CAF a pris la décision d’ouvrir une enquête officielle. Dans un communiqué de presse, l’instance dirigeante du football africain a annoncé : « La CAF a ouvert une enquête contre la Fédération Royale Marocaine de Football (« FRMF ») et la Fédération Congolaise de Football (« FECOFA ») suite aux incidents survenus à la fin de la rencontre entre le Maroc et la République Démocratique du Congo, lors de la neuvième journée de la Coupe d’Afrique des Nations CAF TotalEnergies, Côte d’Ivoire 2023. La CAF ne fera aucun autre commentaire sur cette affaire jusqu’à ce que l’enquête soit terminée. ».  Cette réaction souligne l’importance accordée à la préservation de l’intégrité et de la réputation de la compétition continentale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici