Bénin : un journaliste arrêté pour djihadisme risque de lourdes peines

0
194
Bénin : un journaliste arrêté pour djihadisme risque de lourdes peines

Le 31 août 2023, Damilola Ayeni, journaliste nigérian travaillant pour la Fondation pour le journalisme d’investigation (FIJ), a été arrêté au Bénin alors qu’il collectait des informations pour une série de reportages sur des questions environnementales dans le nord du pays. Accusé de djihadisme, Ayeni est actuellement détenu par la police béninoise et risque de lourdes peines de prison. Cet incident souligne les défis auxquels sont confrontés les journalistes travaillant dans des régions touchées par l’insécurité.

Des accusations graves

Damilola Ayeni, journaliste chevronné, a été arrêté dans le nord du Bénin le 31 août 2023. Les autorités l’accusent de djihadisme, une accusation grave qui peut entraîner de lourdes peines. Selon FIJ, Ayeni était en mission pour enquêter sur des questions environnementales dans la région.Cette arrestation a suscité l’indignation et l’inquiétude au sein de la communauté journalistique et au-delà. Les collègues et les défenseurs de la liberté de la presse craignent que cette arrestation ne soit liée à son travail de journaliste d’investigation, qui peut souvent mettre en lumière des sujets sensibles et controversés.

Risque de lourdes peines

Selon les informations de Bénin Web TV, Ayeni a été transféré de Parakou, où il a été initialement détenu, à Cotonou le mardi 5 septembre 2023. Il sera interrogé par la Brigade criminelle avant d’être présenté à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), une juridiction spéciale chargée des affaires liées au djihadisme et au terrorisme. Dans ce dossier, il risque une peine de 10 à 20 ans de prison s’il est reconnu coupable.Le cas de Damilola Ayeni n’est pas isolé. Depuis l’augmentation des attaques djihadistes, les journalistes ont rencontré des difficultés considérables pour exercer leur métier dans cette région du pays. Avant Ayeni, plusieurs autres journalistes ont été arrêtés et interrogés par la Criet, accusés de djihadisme ou d’espionnage.

L’arrestation de Damilola Ayeni met en lumière les défis auxquels sont confrontés les journalistes au Bénin, en particulier dans les régions touchées par l’insécurité et les activités djihadistes. Alors qu’ils cherchent à informer le public sur des questions importantes, ils doivent également faire face à des risques pour leur propre sécurité et à des accusations graves qui peuvent avoir des conséquences durables.Les journalistes jouent un rôle crucial dans la démocratie en exposant la corruption, en enquêtant sur les abus de pouvoir et en donnant une voix aux citoyens. L’arrestation d’Ayeni souligne l’importance de protéger la liberté de la presse et la sécurité des journalistes, en particulier dans des régions où leur travail peut être particulièrement dangereux.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici