Le Bénin perd son plus grand intellectuel

0
200
Le Bénin perd son plus grand intellectuel

Le Bénin pleure la perte d’une figure intellectuelle mais aussi politique éminente ce vendredi 2 janvier 2024, avec le décès du Professeur Paulin Hountondji. La nouvelle a été confirmée par le président de l’association des journalistes de l’Église Protestante Méthodiste du Bénin (EPMB). Le Professeur Hountondji a répondu à l’appel du père céleste à l’âge de 84 ans. Il était attendu à l’Assemblée générale des laïcs pour la réhabilitation de l’église ce jour même.

Un parcours distingué

Le Professeur Paulin Hountondji a laissé une empreinte indélébile dans le monde académique. Docteur en philosophie de l’université Paris-Nanterre2, il a partagé sa sagesse et son érudition dans plusieurs universités, notamment celles de Besançon, Kinshasa et Lubumbashi. Sa carrière académique s’est ancrée profondément à l’université d’Abomey-Calavi au Bénin, où il enseignait depuis 1972. Membre fondateur du Conseil inter-africain de philosophie (CIAP), il a contribué à l’épanouissement de la pensée philosophique sur le continent africain.

Au-delà de son influence académique, le Professeur Hountondji a joué un rôle crucial dans la construction nationale du Bénin. Après la Conférence des forces vives de la nation en février 1990, qui a marqué un tournant historique dans le pays, il a occupé des postes ministériels essentiels. Il a été ministre de l’Éducation nationale dans le gouvernement de transition (1990-1991), puis ministre de la Culture et de la Communication (1991-1993)

Après son passage au gouvernement, il a continué à servir le Bénin en tant que chargé de mission du président de la République. Cependant, en octobre 1994, il a pris la décision de démissionner pour revenir à sa véritable passion : l’enseignement et la recherche. En 2009, il a assumé le rôle de directeur du Centre africain de hautes études, basé à Porto-Novo.

Reconnaissance et distinctions

Le Professeur Paulin Hountondji a été reconnu et honoré pour ses contributions exceptionnelles. En tant que Grand officier de l’ordre national du Bénin, Commandeur des Palmes académiques, lauréat du Prix Herskovits, et récipiendaire du Prix du Prince Claus aux Pays-Bas, il a été salué à l’échelle nationale et internationale pour son influence et son dévouement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici