Mali : trois ans de prison ferme requis contre l’influenceuse Rokia Doumbia pour avoir dénoncé la cherté de la vie

0
544
Mali : trois ans de prison ferme requis contre l'influenceuse Rokia Doumbia pour avoir dénoncé la cherté de la vie

Rokia Doumbia, également connue sous le nom de Rose la vie chère, une célèbre influenceuse malienne, a été incarcérée depuis deux mois pour ses prises de parole sur les réseaux sociaux dénonçant la hausse des prix de plusieurs produits. Ses critiques envers les autorités ont conduit à des accusations d’incitation à la révolte.

Les sorties médiatiques de Rokia Doumbia suscitent des inquiétudes

Rokia Doumbia, connue sous le pseudonyme de Rose la vie chère, est une influenceuse malienne qui s’est distinguée ces dernières années en dénonçant la flambée des prix des produits de consommation dans le pays par le biais de ses vidéos publiées sur les réseaux sociaux. Cependant, l’une de ses déclarations récentes a attiré l’attention des autorités maliennes, qui ont jugé ses propos incendiaires et dangereux pour l’ordre public.

Dans une vidéo partagée sur TikTok, Rokia Doumbia a déclaré : « cette transition est un échec avec un bilan de 0 %. Aucun malien ne vit en paix. Pendant mes directs, les gens réagissent en dénonçant la flambée des prix du riz, du gasoil, de l’huile et du sucre ». Ces mots ont été perçus comme une incitation à la révolte et ont provoqué une vive réaction des autorités maliennes.

Le tribunal de la Commune IV de Bamako a requis une peine de trois ans de prison ferme contre l’influenceuse pour « incitation à la révolte et trouble à l’ordre public ». Cette décision a provoqué un débat au Mali, divisant l’opinion publique sur la liberté d’expression et les limites de la critique envers le gouvernement.

La situation de Rokia Doumbia, illustre le délicat équilibre entre la liberté d’expression et les responsabilités qui en surviennent. Alors qu’il est certain qu’elle n’a fait qu’exercer son droit fondamental à exprimer son opinion, d’autres ont constaté que ses déclarations ont dépassé les limites en incitant à la révolte et en perturbant l’ordre public.

La cherté de la vie est un problème récurrent au Mali, ainsi que dans plusieurs autres pays africains, touchant de nombreux citoyens qui luttent pour subvenir à leurs besoins essentiels. Rokia Doumbia a su capter l’attention de milliers de personnes grâce à sa présence sur les réseaux sociaux, où elle a dénoncé régulièrement la flambée des prix des denrées alimentaires de première nécessité telles que le riz, le gasoil, l’huile et le sucre. Ses vidéos ont provoqué des réactions de solidarité et de soutien de la part de ses abonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici