Cameroun/Résurrection : l’histoire d’un homme ressuscité une semaine après sa mort à Douala

0
161
Cameroun/Résurrection : l’histoire d’un homme ressuscité une semaine après sa mort à Douala

L’histoire de la prétendue « résurrection » d’un jeune homme décédé à l’hôtel Bellavie de Douala le 28 janvier 2024 a d’abord semblé être un canular typique des réseaux sociaux. Cependant, au fil de l’enquête, il est devenu évident que les Camerounais étaient confrontés à l’une des histoires les plus troublantes de ces derniers temps. Une série d’événements mystérieux entoure cette histoire, jetant le doute sur la nature de ce qui s’est réellement passé.

Macabre découverte à la morgue

Le directeur des pompes funèbres, Louis Maries Mbella, a rapporté à la presse que l’intrigue a commencé lorsqu’il a été informé par le garde de sécurité de la morgue de l’hôpital Cebec à Bonaberie Douala qu’un jeune homme, amené une semaine auparavant, avait mystérieusement quitté la morgue. Il a été retrouvé assis dehors sur une chaise. Louis Maries Mbella a déclaré : « Vers 3 heures du matin (lundi), le garde de sécurité a frappé à ma porte pour me dire qu’une personne avait pris une chaise pour s’asseoir dehors. J’ai approché le jeune homme et lui ai demandé : ‘Pourquoi as-tu pris cette chaise dehors ? Quand on t’a interpellé, tu n’as pas répondu’. Il est resté silencieux ».

Face au silence du jeune homme, Louis Maries Mbella a allumé la lumière de son téléphone et a fait une découverte choquante : il s’agissait du même individu décédé le dimanche précédent. Le directeur des pompes funèbres a immédiatement vérifié la morgue pour constater que le corps n’était plus là où il avait été préparé. Tandis que tous les autres étaient à l’intérieur, nus, le jeune homme était assis dehors, les yeux fermés, mais avec un sourire aux lèvres. (le témoignage du morguier ici).

Selon un témoin, Poupog Kevin, âgé de 18 ans, aurait murmuré les mots « Anne, tu m’as promis ». Pourtant, sa mère, Catherine Kouete, refuse de croire à cette histoire, se demandant comment un cadavre pourrait se déplacer après une semaine passée à la morgue. Au domicile de Poupog Kevin, le deuil n’est pas encore terminé, les visiteurs sont accueillis par des affiches et des dépliants rappelant le défunt. « Comment un cadavre peut-il se déplacer et s’asseoir sur une chaise ? Ça ne me semble pas possible. Pour moi, c’est suspect. Nous n’avons jamais rien vu de tel », a déclaré Catherine Kouete aux journalistes.

Entre mystère et scepticisme

L’histoire de la « résurrection » de Poupog Kevin soulève des questions troublantes et divise les opinions. Certains y voient un miracle, tandis que d’autres demeurent sceptiques quant à la possibilité qu’un cadavre puisse revenir à la vie. La mère du jeune homme, Catherine Kouete, incarne ce scepticisme, mettant en doute la crédibilité de l’histoire et exprimant son étonnement face à la possibilité d’une telle « résurrection ».

Les spéculations vont bon train, oscillant entre le surnaturel et l’explication logique. Certains suggèrent que des phénomènes inexpliqués pourraient être à l’œuvre, tandis que d’autres évoquent la possibilité d’une manipulation ou d’une supercherie. Les autorités locales ont été alertées et ont ouvert une enquête pour élucider ce mystère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici