Bénin : plusieurs boutiques de Gaz domestique fermés

0
414
Bénin : plusieurs boutiques de Gaz domestique fermés

Des équipes de contrôle du Ministère du Commerce ont récemment pris des mesures fermes en procédant à la fermeture de plusieurs boutiques de distribution de gaz domestique dans les départements du Mono et du Couffo au Bénin. Les raisons évoquées pour cette action incluent des pratiques abusives, en particulier une augmentation injustifiée des prix. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la régulation des prix et de la protection des consommateurs, visant à empêcher les hausses excessives qui impactent la population.

Surenchère et hausse abusive des prix

Au Bénin, dans les départements du Mono et du Couffo, une dizaine de points de vente de gaz domestique ont été mis sous scellés par les équipes de contrôle du Ministère du Commerce. Selon les informations, ces boutiques ont été accusées de pratiquer la surenchère en augmentant de manière fantaisiste les prix du gaz domestique. La Directrice départementale de l’Industrie et du Commerce (DDIC) a souligné que les prix pratiqués sur le marché dépassent les tarifs officiels. Le prix officiel du gaz domestique est fixé à 795 FCFA/kg. Selon cette tarification, la petite bouteille de 6 kg devrait être vendue à 4 770 FCFA/kg, tandis que la grande bouteille de 12,5 kg devrait coûter 9 937,5 FCFA.

Impact sur la population

L’augmentation significative des prix du gaz domestique a suscité des inquiétudes parmi la population locale. Les Béninois constatent que les prix réels sur le marché diffèrent considérablement des tarifs officiels. Actuellement, la petite bouteille de 6 kg est achetée à des prix variant de 5 000 FCFA jusqu’à 8 000 FCFA, selon la zone géographique. Cette hausse des prix a particulièrement touché les ménages à faibles revenus, pour qui le gaz domestique est une source essentielle de combustible pour la cuisson.

La fermeture des boutiques de distribution de gaz domestique par les équipes de contrôle du Ministère du Commerce montre la détermination du gouvernement à lutter contre les pratiques abusives et à protéger les intérêts des consommateurs. Ces mesures visent à rétablir un équilibre entre les prix pratiqués sur le marché et les tarifs officiels, afin de garantir que le gaz domestique reste accessible aux ménages à travers le pays. Cette décision doit amener les autres distributeurs de gaz domestique qui sont dans le cas à mettre fin à l’augmentation illicite des prix. A travers un communiqué en date du 25 août, la ministre du commerce avait déjà mis en garde ces distributeurs.

Lire aussi :Bénin : l’ancien député Rémy Ahouadi n’est plus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici