Nigeria : arrestation massive d’homosexuels prêts à célébrer un mariage (vidéo)

0
451
Nigeria : arrestation massive d'homosexuels prêts à célébrer un mariage (vidéo)

Au Nigeria, plus de 100 personnes homosexuelles dans l’État du Delta. Ces individus ont été arrêtés alors qu’ils assistaient à un mariage entre deux hommes, un acte considéré comme illégal selon les lois nigérianes. Cette affaire soulève des questions cruciales sur la liberté individuelle, les droits de l’homme et l’état de droit au Nigéria.

La loi et la répression

Le Nigeria a adopté en 2014 la « Same-Sex Marriage Prohibition Act », une loi qui interdit non seulement les mariages entre personnes de même sexe, mais aussi toute forme d’association ou de rassemblement LGBT. Cette loi est l’une des plus restrictives au monde en matière d’homosexualité. Elle prévoit des peines de prison pouvant aller jusqu’à 14 ans pour les contrevenants. En outre, toute personne qui « aide et encourage » de telles unions peut également être poursuivie. Cette loi a été largement critiquée par des organisations internationales de défense des droits de l’homme, mais elle reste en vigueur et est activement appliquée. Lire la vidéo ici.

Les défis et la discrimination

La communauté LGBT au Nigeria vit dans un climat de peur et de discrimination en raison de ces lois sévères. Les personnes sont souvent victimes de violences, d’extorsion et de persécution, non seulement de la part des autorités mais aussi de la société en général. Les arrestations massives, comme celle qui vient de se produire dans l’État du Delta, ne sont pas rares et contribuent à un climat d’intimidation et de répression. Malgré ces défis, il existe des groupes et des individus courageux au Nigeria qui luttent pour les droits des personnes LGBT. Ces activistes cherchent à sensibiliser le public à cette discrimination systémique et à plaider pour une réforme législative.

Des organisations de défense des droits de l’homme ont exprimé leur préoccupation quant au respect des droits de l’homme au Nigeria, en particulier en ce qui concerne la communauté LGBT. Des appels ont été lancés pour que le Nigeria révise ses lois discriminatoires et s’aligne sur les normes internationales en matière de droits de l’homme. Le débat est loin d’être clos, et il appartient aux autorités du pays Nigéria de trouver un terrain d’entente pour garantir les droits et les libertés de tous les citoyens.

Lire aussi : Scandale financier au Nigeria: Aliko Dangote accusé de détournement de 3,4 Milliards de Dollars

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici