Offre d’emploi : l’OIF lance un avis de recrutement : les conditions d’éligibilité

0
452
Bénin : recrutement de 446 agents au profit de la justice, la douane et le trésor public

Après deux ans du déploiement de son programme de soutien aux initiatives des jeunes et des femmes francophones dans le domaine du numérique, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), souhaite par le programme « D-CLIC, formez-vous au numérique avec l’OIF », renforcer son dispositif avec une plateforme de formation en ligne qui permettra d’atteindre un grand nombre de personnes et enrichir l’offre de formation au Numérique pour les populations francophones. L’Intelligence Artificielle est l’un des domaines sur lesquels il est plus que nécessaire de sensibiliser et former la population francophone.

Une initiative pour démocratiser l’accès à la formation numérique

Pour cet avis de recrutement, la Direction de la Francophonie économique et numérique (DFEN) de l’OIF, en charge de la mise en œuvre du projet D-CLIC, recherche l’appui d’une structure ou d’un expert individuel capable de l’accompagner dans la rédaction de contenus de formation d’initiation et de familiarisation à la thématique de l’Intelligence Artificielle (contenus de formation, scénarisation et approche pédagogique, modalités et exercices, participation à la mise en ligne de la formation sur la plateforme Moodle) et l’identification, la curation et la classification de ressources sur l’initiation à l’Intelligence Artificielle (ressources en licence creative commons reproductibles, modifiables et partageables dans la thématique de l’Intelligence artificielle)

La structure ou l’expert individuel retenu(e) travaillera sous l’étroite supervision de l’équipe-projet de la DFEN de l’OIF (Paris) et aura pour principales missions la rédaction de contenus de formation à l’initiation à l’Intelligence Artificielle qui consiste à :

-l’analyse de l’existant, notamment les contenus de formation libres disponibles dans la thématique visée ;

– la rédaction de contenus de formation à mettre en ligne sur une plateforme Moodle mais aussi des contenus à mettre à disposition de l’écosystème francophone qui soient les plus complets possibles pour permettre aux cibles de s’initier à l’Intelligence artificielle (Définition, procédés, applications pratiques, apprentissage automatique et données, enjeux et implications) ;

-pour la formation, privilégier une approche pédagogique favorisant l’autonomisation. L’élaboration d’un référentiel de formation (prérequis, durée, programmes, compétences, évaluation, etc.) répondant aux critères ci-dessous suivants : (en français et adaptés aux réalités et à la diversité de l’espace francophone, notamment aux contextes africains ; adaptés à tous types de publics souhaitant s’initier à l’Intelligence Artificielle ; produits par l’OIF mais libres (sous licence Creative Commons CC BY SA – Attribution – Partage dans les mêmes conditions 4.0 International) ; évaluant les connaissances des apprenants au fur et à mesure de la formation et comportant une forte dimension ludique ; ne reproduisant pas des stéréotypes de genre ; adaptés à l’autoformation ; décomposables en plusieurs micromodules d’apprentissage)

La seconde tâche principale est l’identification, la curation et la classification de ressources sur l’initiation à l’Intelligence artificielle répondant aux critères ci-dessous :

-en français et adaptés aux réalités et à la diversité de l’espace francophone, notamment aux contextes africains ;

-adaptés à différentes tranches d’âge, valorisant la langue française et les cultures francophones et s’appliquant à des thèmes tels que l’entreprenariat et l’innovation, l’agriculture, la santé, l’éducation ainsi que tout autre domaine pertinent ;

-libres sous une des licences creative commons version 4.0 international ou déjà tombés dans le domaine public ;

-pouvant parfaitement s’adapter à un apprentissage autonome ;

-ne reproduisant pas des stéréotypes de genre ;

Comment postuler ?

Les propositions devront comprendre un volet technique et financier. Pour l’appréciation de la capacité technique ou professionnelle, les documents suivants sont requis :

-une note de compréhension des termes de référence ;

-une fiche de réponse comprenant les éléments suivants :

-la présentation de la structure (pour une structure) ou le CV détaillé (pour un expert individuel) ;

 -la présentation d’une liste et un bref descriptif d’activités dont les objectifs présentent des similarités avec les objectifs du présent projet ;

-une description détaillée de la méthodologie, du plan de travail et du calendrier de réalisation des contenus de formation. C’est une belle opportunité pour les francophones.

Le dossier de candidature doit être envoyé par courrier électronique à Madame Lova RAMILIJAONA (lova.ramilijaona@francophonie.org), Messieurs Trésor TSHILUMBA-LUBILANJI (tresor.tshilumba@francophonie.org) et Malick NDIAYE (malick.ndiaye@francophonie.org), avec en copie Monsieur Christian AMBAUD (christian.ambaud@francophonie.org) au plus tard le 03/09/2023.

Lire aussi : Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon 2023 : comment postuler ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici