Roseline Layo réagit au décès de Gros Bedel

0
173
Roseline Layo réagit au décès de Gros Bedel
Gros Bedel

Le monde du showbiz ivoirien est en deuil suite au décès d’Ahoua Bletchi Noël, surnommé « Le Gros Bedel », survenu dans la nuit du 1er au 2 juillet 2024, à l’âge de 38 ans. Personnage incontournable des nuits abidjanaises, Gros Bedel a marqué plusieurs générations par son dynamisme, son talent et sa passion pour la musique et l’animation. La chanteuse ivoirienne Roseline Layo a réagi sur sa page Facebook.

Le parcours de Gros Bedel

Gros Bedel laisse derrière lui un héritage durable dans l’industrie du divertissement en Côte d’Ivoire. Sur sa page Facebook, la chanteuse Roseline Layo écrit « Repose en paix Gros Bedel. Merci pour tout ». C’est véritablement au nightclub « New Ice », situé au carrefour Opéra sur le Boulevard Latrille, que Gros Bedel a débuté sa carrière. En tant que gérant principal de cet établissement, il a rapidement su transformer ce lieu en un espace de rencontre pour les stars du football, les artistes et les personnages publics. Grâce à son carnet d’adresses bien fourni et son sens inné de la gestion, le New Ice est devenu un lieu incontournable des nuits abidjanaises.

Gros Bedel avait ce don unique de savoir créer une ambiance festive et accueillante, attirant ainsi une clientèle variée et fidèle. Son charisme et son professionnalisme ont permis au New Ice de se démarquer parmi les nombreux nightclubs d’Abidjan. Sous sa direction, cet établissement a connu des soirées mémorables et est devenu un véritable carrefour de la culture et du divertissement ivoirien.

Après plusieurs années de succès au New Ice, Gros Bedel a décidé de voler de ses propres ailes en ouvrant son propre nightclub, le « Forty Forty », dans le quartier d’affaires d’Abidjan, le Plateau. Cette nouvelle aventure entrepreneuriale a rapidement gagné en notoriété, faisant du Forty Forty une destination prisée par les vacanciers occidentaux et européens de passage à Abidjan.

Le Forty Forty n’était pas seulement un lieu de divertissement, mais aussi un espace où la culture ivoirienne rencontrait le monde. Les soirées organisées par Gros Bedel étaient connues pour leur ambiance électrique, mêlant musique, danse et convivialité. Grâce à lui, le Forty Forty est devenu un symbole de la vie nocturne abidjanaise, attirant des visiteurs de tous horizons.

Un producteur passionné et visionnaire

En plus de son rôle de gérant de nightclub, Gros Bedel était également un producteur passionné de musique. Il a notamment produit le duo « Force One », connu pour le concept « VOUVOU n’est pas VOUVOU ». Ce projet musical a rencontré un succès considérable, contribuant à renforcer la notoriété de Gros Bedel dans le monde du showbiz.

Force One, sous la houlette de Gros Bedel, a su captiver un large public grâce à des mélodies entraînantes et des paroles percutantes. Le concept « VOUVOU n’est pas VOUVOU » est devenu un véritable phénomène, symbolisant l’originalité et l’innovation dans la musique ivoirienne. Gros Bedel, en tant que producteur, a su guider et inspirer les artistes, leur permettant d’atteindre des sommets dans leur carrière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici