Le directeur général de l’ANIP répond aux préoccupations des internautes au sujet de la délivrance des actes d’état civil

0
207
Nomination d'un Rwanda à la tête de l'Anip : en quoi le Bénin doit prendre l'exemple sur Côte d'Ivoire ?
Pascal Nyamulinda, directeur général de l'ANIP

Dans un document, l’Agence Nationale d’Identification des Personnes (ANIP) réunit des réponses de son directeur général, Pascal NYAMULINDA, aux questions et préoccupations des internautes, sur la délivrance des actes d’état civil par l’Agence Nationale d’Identification des Personnes.

L’état actuel du système d’identification et de modernisation de l’état civil en tant qu’infrastructure et les applications liées au système

« Bonsoir chers internautes,

Je suis Pascal NYAMULINDA, Directeur général de l’Agence Nationale d’Identification des Personnes (ANIP).

Je voudrais d’abord souhaiter la bienvenue à tous les internautes, vous qui nous suivez à travers différentes plateformes, remercier l’audience, à vous tous qui portez un intérêt particulier aux activités de l’ANIP. L’ANIP reste prête à vous écouter, écouter vos conseils et vos doléances. Ces échanges, j’en suis sûr, nous permettront d’améliorer la qualité de nos prestations à la population.

Comme vous le savez, depuis 2017, le Gouvernement du Bénin, dans sa vision et perspective de la Digitalisation de son économie, a mis en place un système d’identification biométrique et de modernisation de l’état civil. Ce nouveau système se rapporte à un principe et un concept de l’identification unique de l’individu : c’est-à-dire que tout individu est différent de tout le monde et tout le monde est différent de tout le monde. Maintenant, dans la pratique, cela revient à identifier de façon unique, toute personne bénéficiaire d’un service, que ce soit dans le public ou dans le privé.

Actuellement, je dois dire que le Gouvernement, depuis les cinq (05) dernières années, a fait de grandes réalisations et beaucoup de progrès en matière d’identification et de l’État civil. Dès le départ, à travers le RAVIP, une base de données, le RNPP, a été constituée et cette base est devenue l’élément le plus important du système parce qu’il constitue la matière première de tout le système autour de laquelle tournent toutes les applications liées à différents services.

Afin d’assurer la remise à jour, la continuité et la pérennité de la base des données, l’ANIP est en phase de mise en place d’un dispositif d’enrôlement continu et de transfert automatique des données à partir des unités communales, des arrondissements des communes à statut particulier et des Ambassades et Consulats pour les Béninois vivant à l’étranger. 

En second lieu, le système de gestion informatique du RNPP, génère un numéro. Unique pour chaque personne, le NPI, qui constitue un attribut clé d’authentification de chaque personne. En outre, l’exploitation du RNPP et du NPI a permis la production des différents documents sécurisés, carte biométrique, ainsi que des actes d’Etat civil.

Certes, on peut constater beaucoup de réalisations, mais l’ambition est encore plus grande. Le Gouvernement veut se doter d’un système encore plus solide, à travers le renforcement du système de traitement des données du RNPP et de production. Il veut construire un système résilient, un système de backup, un système de réplique pour la redondance, la stabilité et la sécurité. L’objectif ultime de tout ce système sera en définitive la facilitation des services publics et privés à travers l’intégration des systèmes et l’interopérabilité avec d’autres systèmes des secteurs public et privé »

Lire ci-dessous quelques réponses de l’ANIP aux diverses préoccupations

« 1. Quels sont les principaux défis auxquels l’ANIP est confrontée dans sa mission de réalisation et de gestion technique du fichier national d’identification des personnes physiques ? 

2. Comment l’ANIP envisage-t-elle de renforcer la collaboration entre les autorités locales et les agents de l’ANIP pour améliorer la qualité des services d’état civil fournis aux citoyens ? 

3. Quelles mesures l’ANIP compte-t-elle prendre pour résoudre les problèmes liés à l’insuffisance de ressources humaines et de matériel au sein des démembrements territoriaux de l’ANIP (UCIP) ? 

4. Comment l’ANIP prévoit-elle d’améliorer l’accessibilité des services d’état civil en ligne afin de réduire les longues files d’attente et de faciliter les démarches administratives, en tenant compte du taux élevé d’analphabétisme au Bénin ? 

5. Comment l’ANIP compte-t-elle faire face aux intermédiaires qui escroquent les paisibles citoyens en leur délivrant des actes d’état civil à des prix exorbitants ? 

6. Quelles actions l’ANIP prévoit-elle de mettre en place pour clarifier les rôles et les responsabilités de chaque acteur impliqué dans la fourniture des services d’état civil, en particulier pour éliminer les confusions entre l’administration communale et l’ANIP et assurer une coordination efficace entre ces entités ?

De manière globale et synthétisée, la mission de l’Agence Nationale d’Identification des Personnes, se résume en la modernisation du processus d’identification des personnes sur le territoire national. L’objectif est de produire des documents et des systèmes intégrés ayant trait à l’identité. L’un des principaux défis à relever est d’offrir un service de qualité, inclusif, simplifié, dématérialisé et avec célérité aux usagers de l’agence. 

L’Agence Nationale d’Identification des Personnes compte renforcer sa coopération avec l’Association Nationale des Communes du Benin pour la mise en place et l’exploitation des registres communaux aux fins de faciliter les prestations aux usagers. 

La préoccupation liée à l’insuffisance de ressources humaines au sein des démembrements territoriaux de l’ANIP est en cours de résolution avec le redéploiement progressif des agents au niveau de tous les départements et communes du BENIN. Aussi, avec l’appui des partenaires tels que l’UNICEF et la Banque Mondiale à travers le projet WURI, les questions liées aux insuffisances de matériels seront définitivement réglées d’ici la fin de l’année.

Dans le cadre des prestations de service en ligne, l’ANIP travaille à mettre à la disposition des usagers dans les tout prochains jours, des applications ergonomiques et simplifiées en vue de leur permettre :

La consultation des données d’identité, la demande d’actes, les corrections de données, l’actualisation du numéro de téléphone, l’obtention d’actes tels que le certificat de résidence, le certificat de coutume et de célibat, l’acte de mariage, …

Par ailleurs, la vérification de l’authenticité des documents délivrés par l’ANIP sera rendue publique tout en respectant les règles relatives à la protection des données à caractère personnel. 

Quant à la question liée aux intermédiaires qui feraient payer des montants exorbitants à la population, l’ANIP tient à clarifier qu’elle n’a délivré aucun agrément pour quelque intermédiaire que ce soit et d’ailleurs, l’ANIP n’a jamais fait recours aux intermédiaires dans le cadre de ses prestations aux usagers. Toutefois, des actions de communication seront davantage renforcées pour indiquer les points de présence de l’ANIP, les coûts, et les délais d’obtention des actes. 

Bonsoir Mr le Directeur,

– Quel est véritablement le rôle de la carte dans notre société ? Et quel est le but visé par la banque mondiale d’avoir subventionné cette carte ? 

– Pourquoi les documents de l’ANIP continuent de porter la signature de M. Cyrille GOUGBÉDJI alors qu’il n’est plus à tête de l’institution ? 

– Pourquoi la vérification des codes QR de la carte CIP ou acte sécurisé ne permet pas d’identifier la personne ? 

– Est-ce que le téléchargement du duplicata RAVIP en ligne doit forcément nécessiter l’envoi d’un mot de passe ? Étant donné que plusieurs citoyens ont perdu leur numéro et le récépissé 

– Quelles sont les suggestions que vous avez fait à l’endroit du gouvernement par rapport au prix (6 000 F CFA) de la carte CEDEAO étant donné que l’ancienne carte nationale qu’on arrivait difficilement à avoir, coûtait 2400 F CFA 

– Combien de Béninois ont aujourd’hui, l’acte sécurisé ? La carte CIP ? La carte biométrique ? Et le récépissé RAVIP ? 

– Quel est le rôle de l’ANIP Kouhounou ? 

– Quelle stratégie vous avez mise en place pour rembourser les demandes non traitées depuis des mois ? 

– J’ai fait des demandes de correction sur https://www.msdu.anip.bj depuis février 2023 jusqu’à aujourd’hui et c’est toujours en attente, qu’est-ce qu’on peut comprendre ? 

Merci à vous !

Le Certificat du Numéro Personnel d’Identification (Certificat NPI/Fid), financée par la Banque Mondiale est un support de distribution du Numéro Personnel d’Identification parmi tant d’autres. Elle a le caractère inclusif car distribuée gratuitement et permet d’avoir accès à des services de base.

Le QR Code présent sur les documents de l’ANIP est vérifiable. Il permet d’identifier le propriétaire de l’acte et assure la sécurité et l’intégrité des données qui y sont visibles. En effet la donnée lue sur les QR Code des actes de l’ANIP par les lecteurs standards est chiffrée et n’est décodable que par une application spécifique qui est mise à la disposition des services publics clés, des missions diplomatiques et consulaires, et des prestataires de services qui en font la demande. Toutefois, l’ANIP travaille à rendre publiques des applications qui permettront l’authentification des documents délivrés par elle.

Sur la question relative au coût, les coûts des différentes prestations seront étudiés dans le cadre du modèle économique de l’Agence.

Pour la question sur les statistiques, Près de 12 millions de personnes disposent normalement d’un récépissé d’enrôlement.

Sur la question du site de Kouhounou, la direction de l’ANIP est à Kouhounou, de même que les services à la diaspora.

Sur la question des demandes soumise sur la plateforme du MSDU, qui est actuellement en refonte, l’ANIP œuvre pour le traitement de toutes les demandes. A cet effet, une équipe a été mise en place au sein de l’ANIP pour prendre en charge l’apurement de toutes les demandes.

La plateforme du Mécanisme de Sauvegarde des Droits des Usagers (MSDU) est mise en place pour satisfaire les usagers qui ont des difficultés dans leurs données d’identités. En effet, depuis quelques jours, cette plateforme est en maintenance dans le cadre de la refonte générale de certaines plateformes de l’Agence. En outre, toutes les demandes en attente sont en traitement par plusieurs agents. 

Ma question se rapporte spécifiquement à cette frange de la population vivant à l’étranger très heureux de participer à l’effort du gouvernement, puisque toute tentative de décryptage des QR codes vous renvoie dans un désert de caractères incompréhensibles au risque les traduire fait apparaitre les mots fraude, frauduleuse, vol, information.

La question sur le Code QR est abordée en réponse à GANGANNAN Paterne plus haut.

Ma préoccupation est celle des cas usagers verrouillés. Pourquoi vous ne mettez pas une plateforme de rectification en ligne à la disposition de la population béninoise pouvant servir le cas des usagers verrouillés ? Nous qui sommes dans cette situation on s’offre au tant pour cette rectification. Bien vrai on se rend à la mairie, à la préfecture pour tant de démarches mais rien n’est fait de bon. Moi par exemple je suis née le 01/01/1994 mais mon récépissé est verrouillé à défaut de l’année de naissance mal inséré (1849) dans la base. Ainsi j’ai fait un dossier avec une quittance de 1200f que la préfecture a envoyé à la direction ANIP Cotonou depuis Trois mois mais rien n’est fait A la direction même à cause du monde on n’arrive pas à nous satisfaire.

Sur la question relative aux usagers verrouillés, nos représentations au niveau des préfectures sont habilitées à prendre en charge les préoccupations liées aux usagers verrouillés. L’ANIP œuvre pour que la prise en charge des usagers se fasse également au niveau des unités communales.

1-A quand la mise en place d’un service clientèle efficace pour répondre aux préoccupations des usagers ? Aucun numéro ou mail ne fonctionnent. Même le chatBot sur le site ne fonctionne pas.

2- Y aura-t-il une phase générale de correction des enrôlements où tous les citoyens pourront aller vérifier leurs informations et faire des corrections ? On constate beaucoup d’erreurs sur les actes et les corrections nécessitent beaucoup de dépenses et de temps. 

3- Quand est-ce que les photos issues de l’enrôlement seront mises à jour ? 

4- Le site https://msdu.anip.bj/ lancé précédemment pour déposer des réclamations est hors ligne depuis un moment. A quand ça reprise ? 

5- Beaucoup de dysfonctionnements sont notés au niveau de la plateforme en ligne pour les demandes d’actes. On peut citer : – A la fin d’une demande, le demandeur n’a aucune idée du numéro (ne serait-ce que le début et la fin) sur lequel le code d’authentification lui sera transmis. Beaucoup de gens changent de numéro dans notre contexte local – Aucune notification ne parvient au demandeur lorsque sa demande est traitée (email, sms). Il faut passer vérifier l’état d’avancement de la demande à chaque fois. – Les documents fournis sont aux formats PDF mais lors d’une demande, seuls les formats images sont disponibles pour soumettre les pièces demandées.

6- Contrairement à certains documents fournis par le site du services-publics (le casier judiciaire par exemple), il n’est pas possible de vérifier l’authenticité des documents fournis par l’ANIP. Y aura-t-il un lien de vérification de l’authenticité du document en sa possession ?

7- J’aimerais avoir un éclaircissement sur la différence entre les cas d’utilisations du fid et du cip

Comme répondu à ALOMAKPE Espéra plus haut, l’ANIP travaille à mettre à la disposition des usagers dans les tout prochains jours, des applications ergonomiques et simplifiées en vue de leur permettre la consultation des données d’identité et par le même canal soumettre des demandes de correction. 

Sur la question du service clientèle, Un Call Center est en cours de déploiement pour répondre et assister les usagers à travers le Mécanisme de Sauvegarde des Droits des Usagers.

Sur la question de l’actualisation de la photo, tout demandeur de carte nationale d’identité biométrique peut bénéficier d’une actualisation de sa photo.

L’acte de naissance sécurisé, le processus pour l’obtenir est très simple et rapide surtout en ligne sur le site de L’ANIP. Un des avantages est que nous n’avons plus besoin de le faire légaliser. Mais lorsque les données insérées lors de l’enregistrement au RAVIP par les agents de l’ANIP sont erronées, le dispositif pour la correction en ligne est défaillant. Il faut se déplacer physiquement et payer la correction alors que ce sont les agents de l’institution qui ont mal orthographié les noms de famille et prénoms. 

Les canaux de communication téléphone, email et WhatsApp de l’ANIP ne sont opérationnels, même le robot répondeur sur le site ne fonctionne pas.

La correction des données est normalement gratuite si l’erreur provient de l’ANIP.

1- Depuis près de 3 semaines j’ai fait la demande de l’acte de naissance de mon garçon de 20 ans qui est resté sans suite. Sur votre site, je lis demande traitée mais le document n’est pas disponible. Que dois-je faire ? 

2- Dans le même temps j’ai demandé les NPI de deux autres, celui de 16 ans est traité et rendu disponible sur le site tandis que le document de celui de 12 ans n’est pas disponible. Que dois-je faire ? 

3- Je voudrais savoir aussi pourquoi vos services compétents ne sont pas disponibles ni aux téléphones, ni sur WHATSAPP et email bien que les messages de votre nous renvoient à ces contacts ?

Les demandes de NPI aboutissent normalement si le récépissé d’enrôlement ou les données nominatives et de contacts sont bien renseignés. Dans le cas contraire, il faut se rapprocher des agents de l’ANIP au sein de la mairie ou de la préfecture la plus proche de vous.

Pourquoi lorsque la signature ne figure pas sur les cartes d’identité biométrique, on nous demande de reprendre tout le processus en payant à nouveau les 6.000 francs CFA ? Pourquoi ne pas nous notifier lors de la conception de la carte que la signature ne figure pas dans la base de données pour que nous allions mettre à jour nos données dans la base de l’ANIP ? Beaucoup n’avaient pas l’âge de signer quand ils se sont enregistrés pour RAVIP mais après on ne les rappelle plus d’aller ajouter à ses informations sa signature mais, l’agence se tait et fait dépenser inutilement la population. Il faut que ça change. 6.000 francs à l’heure actuelle ne sont pas rien.

La demande de la carte d’identité nécessite d’être obligatoirement en possession de son Certificat d’Identification Personnel qui porte la signature du titulaire. Avant toute demande de CNIB, l’intéressé devra s’assurer de l’exactitude des informations figurant sur le CIP et de la présence ou non de la signature. En cas d’erreur ou d’absence de signature, il devra forcément les faire corriger avant de soumettre sa demande de carte d’identité.

Je voudrais demander si ce n’est pas possible de procéder à l’enregistrement du RAVIP et disposer de toutes les pièces de l’ANIP dès la déclaration d’une nouvelle naissance lors de la demande de l’acte de naissance sécurisé au lieu de procéder par acte ? 

Je pense bien qu’il faut revoir la réforme afin de faciliter les choses aux citoyens. Ceci permettra aussi d’avoir moins d’affluence et de dossiers séquentiel à gérer.

Dans le cadre du nouveau mécanisme d’enregistrement des faits d’état civil, l’ANIP a prévu la mise à disposition des formations sanitaires publiques, des communes et arrondissements du BENIN des terminaux de déclaration et d’enregistrement des naissances aux fins de recueillir toutes les informations nécessaires à l’établissement de toutes les pièces en un bloc. Ainsi, avec ce dispositif, les parents pourront retirer en même temps l’acte de naissance et le CIP ou tout autre pièce de l’enfant.

Comment justifier que le taux d’erreurs sur les actes délivrés en ligne soit élevé ? Ce qui exige du demandeur un déplacement vers votre siège pour perdre plusieurs jours dans un rang avec toutes les conséquences. 

Exemple : J’ai changé ma signature depuis 2015, mais le système a pris une signature d’avant 2010 sur ma carte biométrique. Alors que dans mes pièces j’ai soumis un passeport avec une signature différente. 

A ce jour par peur du temps que ça prend je n’ai pas corrigé l’erreur et donc n’utilise pas la carte. J’ai soumis la requête de la réclamation sur votre plateforme dédiée depuis 3 mois, même sans accusé de réception.

Je n’ai pas bien compris ou alors il doit y avoir confusion d’opérations puisque vous parlez des années 2015 et 2010. En effet, en 2015, encore moins en 2010, l’ANIP n’existait pas encore. Le RAVIP n’a démarré qu’en fin 2017 et la carte Nationale d’identité biométrique n’a été disponible pour la première fois au Benin qu’en 2019.

Je voudrais vous demander par ma présente de bien vouloir revoir votre système de mise à jour de numéro afin de faciliter la tâche aux certaines populations qui n’avaient pas jugé d’aucune pièce d’identité avant l’enroulement de RAVIP et donc n’ont pas de SIM en leur nom de bien bénéficier de ce service aussi. C’est ça qui cause trop de problème chez moi. Aidez mes frères en urgence devient un grand souci car il faut faire des travers et des semaines avant d’être en possession depuis votre service de chaque mairie.

Les mises à jour de contacts téléphoniques peuvent se faire au niveau de toutes les communes du Bénin, des préfectures et des arrondissements des communes à statut particulier. Un dispositif est en cours d’implémentation pour que les contacts soient actualisés après le processus d’authentification de l’abonné par l’opérateur de téléphonie mobile. 

Pourquoi le service de réclamation qui était disponible sur un site a été interrompu sans que les dossiers en attente non pas été traité ? 

Pourquoi le service de mise à jour de numéro de téléphone n’est pas en ligne ? Pourquoi la date de prise en compte du récépissé des nouveaux enroulés fait plus de semaines qu’auparavant ? 

Comment les usagers du service qui ont fait des demandes en ligne et qui n’ont plus à leurs dispositions le numéros téléphone donné lors de l’enroulement peuvent procéder pour recevoir le code ? Il est observé que des béninois qui se sont enroulés plus d’une fois et qui dispose de deux NPI (les béninois vivant au Nigeria pour la plupart) feront quel choix des NPI?

Les deux premières préoccupations, ont été prises en compte déjà dans mes précédentes réponses. 

Sur la question d’obtention du code d’ouverture des documents demandés en ligne, Il est indispensable de disposer d’un numéro de téléphone rattaché à votre numéro personnel d’identification avant de pouvoir bénéficier des services en lignes. Si tel n’est pas le cas, il est impératif de se rapprocher des agents de l’Anip pour actualiser son contact téléphonique avant toute demande. 

Sur la question des duplications des NPI, Je tiens à rappeler que Le NPI est unique par personne. Je pense plutôt que Monsieur AGOSSA confond le récépissé RAVIP au NPI parce qu’il est arrivé qu’une même personne ait fait plusieurs enrôlements et donc dispose de plusieurs récépissés RAVIP. Par contre, le système tout en retraçant ses enrôlements multiples ne lui conserve qu’un seul NPI qui est généralement celui de son premier enrôlement avec les données y afférentes. 

Comment faire pour bénéficier du service en étant a l’étranger… Je rappelle que j’avais déjà fait le RAVIP avant de quitter le pays j’ai juste changé de numéro la dernière fois j’ai essayé de faire mon acte de naissance sécurisé cela n’a pas marché.

Sur la question des Béninois qui ont communiqué les numéros de téléphone étrangers lors de leur enrôlement et qui ne peuvent pas recevoir leur code d’ouverture des documents en ligne, nous travaillons activement avec les réseaux GSM afin de permettre aux Béninois vivant à l’étranger de bénéficier des prestations en ligne sur la base du numéro de téléphone (étranger) communiqué lors de l’enrôlement au RAVIP.

Je voudrais vous demander pourquoi l’agence ne prend pas des initiatives pour changer les vieilles photos qui viennent à chaque fois sur les pièces ?

La photo ne peut être changée qu’à l’initiative de l’intéressé dans le cadre d’une demande d’établissement de la carte nationale d’identité biométrique. Le dispositif nécessite néanmoins que la personne se déplace et se fasse authentifier par son empreinte.

La première question, j’aimerais savoir pourquoi pour les différentes demandes de corrections, nous n’avons pas de suite et il faut forcément se rendre à l’ANIP pour avoir satisfaction sachant que ce système des services que propose ANIP a été mis en place dans le but de faciliter la tâche à tous les citoyens et dans le même temps nous faire gagner du temps ? 

Pour ma deuxième question, j’aimerais savoir pourquoi la demande de l’attention de résidence n’est pas directement faisable sur la plateforme ? Car avec la nouvelle méthode mise en place, il faut se rendre chez le délégué du quartier prendre un document en suite au trésor et en fin à la mairie. Moi je trouve que c’est déjà de trop tous ces aller-retours vu que tout est presque digitaliser de nos jours. Parfois même on s’y rend chez le délégué et le CQ n’est même pas et du coup vous êtes bloqué dans le processus. 

Merci à vous monsieur le Directeur Général ANIP-BENIN pour cette initiative.

Sur la question relative aux certificats de résidence, la demande et la délivrance de certificats de résidence peuvent se faire en ligne très prochainement. 

Concernant les corrections des données, certaines nécessitent impérativement forcément la présence de l’intéressé qui doit se faire authentifier par son empreinte, comme par exemple le changement de photo, enrôlements multiples ou les cas de prise en compte des décisions de justice.

Moi je suis béninois résident à Taïwan, je suis marié et père de deux enfants. 

1. Mes deux enfants étant nées ici avec leurs actes de naissance étant émis ici et en anglais que dois-je faire pour les faire enrôler dans le registre béninois afin qu’elle puisse avoir leur nationalité et leur passeport béninois ? Procédure et document à préparer pour cela.

2. Étant Marié avec une femme Taïwanaise officiellement avec un acte de mariage enregistré à Hong-Kong qu’elle serait la procédure pour que ma femme puisse être enrôlée et faire la procédure pour sa nationalité béninoise. Procédure et documents à préparer.

En ce qui concerne vos deux enfants nés à Taiwan, la première démarche consisterait à traduire leurs actes de naissance en français ; ensuite, les faire enrôler au RNPP avec comme supports les actes de naissance suscités et votre certificat de nationalité béninoise. Ils pourront ainsi bénéficier des documents sécurisés conformément aux dispositions dérogatoires de la loi 2020-34 du 06 janvier 2021 et se faire établir leur Certificat de Nationalité Béninoise. Quant à votre épouse, il faudra vous rapprocher du Ministère de la justice pour la procédure appropriée en vue de l’obtention de la nationalité Béninoise. Toutefois, on pourrait enrôler votre épouse au RNPP en lui conservant sa nationalité d’origine.

1-Je voudrais savoir pourquoi est-ce que la rubrique mise à jour n’est disponible sur la plateforme et c’est seulement les agents de l’ANIP ? 

2- N’est-il pas possible que vous décentralisez tous vos services de la direction générale pour permettre à la population des 12 départements d’être satisfait sans se déplacer sur Cotonou ? 

3-N’avez-vous pas besoin des jeunes Statisticiens pour tenir les statistiques des données et la ventilation des demandes ?

Vos préoccupations relatives à la décentralisation des services sont prises en compte plus haut. Quant à la dernière relative au recrutement de jeunes statisticiens, elle sera analysée.

La demande de l’acte de naissance en ligne des enfants pose de problème du fait que c’est le numéro du père ou de la mère qui a servi à enregistrer deux, trois ou quatre enfants. Vu que les enfants n’ont pas de numéro de téléphone pour la mise à jour, si vous pouvez revoir le système pour le cas des enfants pour qu’on puisse établir les actes sans que cela ne nous demande pas de code qui est envoyé sur le numéro, cela facilitera la tâche à la population.

Sur la question du numéro de téléphone des parents qui a servi à l’enrôlement des enfants, je voudrais préciser que le numéro fourni par les parents à l’enrôlement des enfants reçoit sans limitation du nombre d’enfants auquel le numéro se rapporte, les codes d’ouverture des documents demandés au profit de chaque enfant. 

Pourquoi les numéros de téléphone personnels ne figurent pas sur la carte biométrique ? 

Pourquoi le système de mise à jour des numéros de téléphone et de correction des noms ne fonctionne pas ? 

Ceci c’est une dénonciation : Les agents des mairies prépositionnés pour faciliter le retrait des cartes, rançonnent les pauvres populations avant de leurs remettre les cartes, veuillez vérifier l’information et sanctionnées ces agents indélicats.

Sur la question relative à l’absence du numéro de téléphone sur la carte biométrique, je voudrais rappeler que les informations présentes sur la carte nationale d’identité biométrique sont prescrites par la loi sur l’identification des personnes physique et le décret portant mise en vigueur de la carte nationale d’identité biométrique.

Pour les dénonciations relatives au rançonnement des populations lors du retrait de leur carte d’identité par certains agents dans les mairies, je tiens à appeler toute personne victime de tels actes de se rapprocher des autorités communales, préfectorales ou de la Direction générale de l’Agence par tous les moyens afin que les coupables puissent répondre de leurs actes.

1- Monsieur le Directeur Général, pourquoi la correction des erreurs sur les actes délivrés par l’ANIP sont difficile ? Au point où on paie pour la même chose jusqu’à trois sans suite alors c’est une erreur fait par les agents de l’ANIP lors de l’enrôlement 

2- Pourquoi lors de la délivrance des actes de l’ANIP en ligne, le document PDF est crypté et des fois le code ne vient jamais sur le numéro utilisé pour l’enrôlement ?

Votre première préoccupation relative à la correction des actes a été prise en compte. Le dispositif de correction sera davantage amélioré.

Quant au cryptage des documents PDF, l’ANIP a souscrit à la protection de vos données personnelles. Dans ce cadre, elle procède au chiffrement des documents pour protéger vos données et le code généré pour l’ouverture des documents est exclusivement envoyé au numéro de téléphone fourni au système soit au moment de votre premier enrôlement ou à la suite d’une modification aboutie.

MICHOAGAN Gbètognon, GBANDE Paolo, 

Vos préoccupations liées au QR Code ont déjà eu des réponses.

J’aimerais savoir les personnes qui ont besoin des mises à jour de leurs numéros de téléphone et qui n’habitent pas à Cotonou, que feront telles ?

A la question de la mise à jour des numéros de téléphone de ceux qui n’habitent pas à Cotonou, ils pourront toujours se rapprocher de nos représentations au niveau des communes et des préfectures comme indiqué plus haut.

J’ai procédé à la demande d’acte de naissance de mon enfant en déposant la fiche de naissance et celle de la déclaration de paternité. L’acte est sorti mais avec un prénom mal écrit malgré que cela soit bien écrit sur la fiche de naissance. Au lieu de Prince ils ont mis Prinvce. Je l’ai signalé à l’arrondissement où j’ai fait la demande mais jusqu’à présent pas de retour 

Ma question : Que faire dans ces conditions ?

Sur La question relative à l’erreur matérielle sur le prénom de votre enfant, veuillez-vous rapprocher d’un agent de l’ANIP à la commune, au département, ou au site de Cadjèhoun au service du chargé des partenariats pour procéder gratuitement à la correction du prénom mal écrit.

Un particulier n’ayant aucune pièce administrative dit avoir donné de fausses informations lors de son enrôlement. Il dit l’avoir fait puisqu’il doutait de l’objectif de l’enrôlement. Il se demande aujourd’hui comment faire pour se mettre en règle vu l’importation des pièces que délivre l’ANIP.

A la question relative à la personne qui a sciemment communiqué des informations fausses lors de son enrôlement, je tiens à rappeler que les informations communiquées dans le cadre d’une procédure de l’Etat sont opposables à l’intéressé. Toutefois, il gagnerait à retirer l’acte de naissance sécurisé correspondant aux informations communiquées au moment de l’enrôlement au RAVIP, puis à le faire annuler par le tribunal territorialement compétent et apporter l’ordonnance du juge pour une mise à jour des informations à l’ANIP.

Conclusion :

Voilà nous avons fait le tour des questions posées. Nous remercions le public et tous ceux qui ont pris leur temps pour nous écrire pour nous enrichir de leurs conseils, commentaires et questions. Nous sommes convaincus que ces échanges nous permettront de porter nos services aux usagers à un niveau supérieur. Toute l’équipe de l’ANIP y travaille. Et rassurez-vous, Votre satisfaction sera notre fierté.

Je vous remercie. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici