« Le sexe, c’est comme de l’eau à boire », KS Bloom surprend

0
262
« Le sexe, c’est comme de l’eau à boire », Ks Bloom surprend
Ks Bloom, artiste ivoirien

Dans une vidéo de quelques minutes partagée sur son compte Facebook, le chanteur ivoirien KS Bloom a partagé une mauvaise expérience qu’il a vécu en voulant inculquer aux jeunes de sa génération les bonnes manières pour réussir dans la vie.

KS Bloom parle des conséquences liées à la s@xualité excessive

KS Bloom a tenté de ramener les jeunes sur le droit chemin, malheureusement cela semble retourner contre lui. Le chanteur a révélé qu’en cherchant conseiller les jeunes sur le fait de ne pas mener des relations sexuelles de manière intensive, grande est sa surprise de constater que ceux-ci n’y ont pas trouvé d’intérêt. KS Bloom affirme que les jeunes de sa génération son obsédé par le sexe, ce qui constitue un obstacle pour la plupart d’entre eux. À travers la vidéo qu’il a publiée, on peut l’entendre citer quelques répercussions de ce péché charnel (fornication) sur l’homme. C’est d’ailleurs le sujet issu de sa mauvaise expérience.

Il souligne qu’aujourd’hui les jeunes n’accorde plus d’importance à la sexualité. Pour lui, cet état de chose constitue une grande barrière à leur réussite sur plusieurs plans. En parlant des impacts négatifs générés par les relations sexuelles fréquentes, le chanteur a pris l’exemple de certains de ses amis qui n’ont pas pu convenablement réussir leur vie parce qu’ils ont épuisé toutes leurs forces dans les relations intimes. 

Pour exprimer son chagrin et son désintéressement face à cette situation, il a affirmé ce qui suit : « Moi, j’ai arrêté de parler de chasteté aux jeunes de ma génération, parce que j’estime que ça ne sert à rien. J’ai voulu aider avec un message pareil mais ça s’est retourné contre moi. Les gens ont commencé à me dire des choses alors que c’est juste un frère sang qui essaie de vous faire comprendre un bail pour que vous puissiez réussir votre vie. Moi, je suis de cette génération dans laquelle le sexe, c’est comme de l’eau à boire et quand tu regardes en même temps cette même génération, tu as des amis qui avaient tout pour réussir, qui ont tout, mais qui sont à la même place que lorsqu’on sortait du lycée qui devraient atteindre une certaine position qui n’a pas atteint, parce que finalement, ils sont devenus paresseux. Mais tu sais pourquoi ils sont devenus paresseux ? Puisqu’ils n’ont plus de force. Beaucoup sont jeunes, mais ils n’ont plus de force. Aujourd’hui, les gens prennent des aphrodisiaques tout en étant jeunes, mais pourquoi ? Parce qu’ils manquent de force. À cause de quoi ? parce qu’il a dilapidé sa force, et quelqu’un qui n’a pas de force ne peut pas étudier, quelqu’un qui n’a pas de force ne peut pas aller chercher du boulot. Tu ne peux pas travailler. Tu vas travailler avec quoi quand ta force qui est censée te faire travailleur. Mais où est passée la force ? Question chez les femmes, où est passée la force, chez les hommes également. Parce qu’à chaque fois que tu fais des rapports s@xuels et que tu arrives à la jouissance, c’est la force qui te quitte ».

Ainsi, l’artiste interpelle une fois de plus tous les jeunes sur les conséquences physiques de cette pratique, en rappelant que l’épuisement issu des relations sexuelles excessives peut affecter la capacité d’étudier, la volonté de chercher du travail et de réussir professionnellement. Il demande aux jeunes de prendre des bonnes décisions dans la vie, surtout en matière de sexe. Cela leur permettra, a-t-il souligné de conserver leurs énergies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici