Cette tradition ghanéenne sur les morts suscite polémique

0
245
Cette tradition ghanéenne sur les morts suscite polémique

La toile s’est enflammée depuis ce mercredi 29 novembre 2023 avec la circulation d’une vidéo intrigante montrant une dame en blanc, supposément vue chez elle, alors que ses proches revenaient tout juste de son enterrement. Cependant, derrière cette scène énigmatique se cache une pratique traditionnelle ghanéenne peu connue du grand public.

Une tradition exposée au grand jour

La vidéo en question a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, laissant les internautes perplexes face à cette supposée revenante. Cependant, une analyse plus approfondie révèle que la dame en blanc n’est pas une revenante, mais plutôt le sujet d’une pratique traditionnelle ghanéenne. Il s’agit d’une coutume qui consiste à exposer les défunts dans leur domicile après leur enterrement.

Cette pratique trouve ses racines dans la culture ghanéenne, où certains peuples estiment qu’il est important de permettre aux proches de voir une dernière fois leurs défunts et de leur rendre hommage de manière intime. La vidéo a capturé un instant de cette tradition où la dame en blanc, bien vivante, a été exposée dans son foyer pour que ses proches puissent partager un moment avec elle après ses funérailles.

Démystifier la vidéo : des corps exposés dans le respect de la tradition

Une autre vidéo associée à cet incident a émergé, montrant qu’il y avait en réalité plusieurs corps exposés dans la même salle. Cette révélation met en lumière la dimension rituelle et culturelle de cette pratique. Chez certains peuples ghanéens, exposer les défunts dans leur environnement habituel, parfois même en train d’exercer le métier qu’ils faisaient de leur vivant, est considéré comme un moyen de perpétuer leur mémoire de manière significative.

Le but de cette coutume est de permettre aux proches de vivre une dernière expérience avec le défunt, de ressentir sa présence et de partager un moment particulier. Bien que cela puisse sembler étrange pour ceux qui ne sont pas familiers avec cette tradition, elle est profondément enracinée dans la culture ghanéenne et est respectée comme une manière unique de célébrer la vie après la mort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici