Côte d’Ivoire vs Mali : le chanteur Debordo Leekunfa accusé d’incitation à la haine

0
199
Côte d’Ivoire vs Mali : le chanteur Debordo Leekunfa accusé d’incitation à la haine
Debordo Leekunfa , chanteur ivoirien

À quelques heures du match opposant la Côte d’Ivoire au Mali en quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023, l’artiste ivoirien Debordo Leekunfa s’invite dans l’actualité en publiant un message sur les réseaux sociaux. Ce message, à la base, destiné à soutenir les Eléphants ivoiriens, soulève une vive polémique en raison de son ton provocateur et des tensions diplomatiques qu’il y a eu entre les deux pays par le passé.

Le message de Debordo Leekunfa

Debordo Leekunfa, figure emblématique du coupé-décalé, connu pour son franc-parler, a publié un message sur les réseaux sociaux prédisant une victoire éclatante de la Côte d’Ivoire contre le Mali en quart de finale de la CAN 2023 ce samedi 3 février 2024. « On peut accepter perdre contre tout le monde, jamais le Mali. Nous ne serons jamais frères, mais adversaires à vie ! Le samedi arrive vous verrez, 3-1 pour la Côte d’Ivoire », a écrit l’artiste sur sa page Facebook ce jeudi 1er février.

En effet, la Côte d’Ivoire, pays organisateur de la CAN 2023, a été qualifiée pour la quart de finale le lundi dernier, après avoir battu à la phase de tirs au but, le Sénégal, le tenant du titre. De même, le Mali a éliminé son pays frère, le Burkina Faso. Ces deux équipes gagnantes devront s’affronter ce samedi en quart de finale. L’une sera éliminée au profit de l’autre pour la demi-finale.

Réactions sur la toile

Cette publication de Debordo Leekunfa a déclenché une grosse polémique. La réaction des internautes aux propos de Debordo Leekunfa est partagée. Si certains applaudissent son engagement envers l’équipe nationale et voient son message comme une simple expression de soutien passionné, d’autres perçoivent des éléments d’incitation à la haine envers le Mali. Les commentaires sur les réseaux sociaux expriment l’indignation de nombreux internautes, certains accusant l’artiste de semer la discorde plutôt que de promouvoir l’unité. « Aujourd’hui, le Mali est le cœur de l’Afrique de demain. Dites toutes vos bêtises avec vos histoires des soldats de ADO pour déstabiliser l’Afrique via le Mali. » ; « on sent tellement de haine en toi. » ; « C’est quel artiste ça là même ? C’est quelle haine ? On est tous ivoirien mais à un moment faut arrêter. Tu exagères de trop », peut-on lire entre autres en commentaire.

Pour comprendre pleinement cette polémique, il est essentiel de replacer les événements dans leur contexte plus large. Les tensions diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et le Mali ont atteint un pic il y a quelques mois, en raison de l’affaire des 49 soldats ivoiriens détenus au Mali par les autorités de la transition. Cette situation a engendré des frictions entre les deux peuples, affectant même les relations culturelles et artistiques entre les deux nations.

Les relations complexes entre les deux pays ont également eu des répercussions sur la scène artistique, avec l’annulation de concerts dans les deux nations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici