Cameroun : voici comment la police a arrêté l’opérateur économique Hervé Bopda accusé d’agressions sexuelles

0
219
Cameroun : voici comment la police a arrêté l’opérateur économique Hervé Bopda accusé d’agressions sexuelles

Au Cameroun, l’homme d’affaires, Hervé Bopda a été arrêté dans la nuit du 30 au 31 janvier 2024, suite à des accusations d’agressions sexuelles. Son interpellation survient après le dépôt de deux plaintes devant la justice camerounaise et des dizaines d’accusations de victimes, principalement relayées sur les réseaux sociaux.

Les détails de l’arrestation de Hervé Bopda

Selon plusieurs médias locaux, Hervé Bopda a été appréhendé tôt le matin du mercredi 31 janvier dans une auberge à Bonaberi, en compagnie d’une jeune fille. Cette arrestation fait suite à une plainte déposée par les avocats Me Fousse et Me Guy Olivier Moteng au tribunal militaire de Douala. Les chefs d’accusation comprennent l’escroquerie, le harcèlement sexuel, et la menace avec arme à feu. L’homme d’affaires a été conduit immédiatement dans les locaux de la police judiciaire de Douala.

Un scandale sur les réseaux sociaux

Depuis plusieurs jours, Hervé Bopda était au centre de deux plaintes officielles et d’un torrent d’accusations anonymes sur les réseaux sociaux. Les témoignages décrivaient des situations d’agressions sexuelles et de viols, créant une atmosphère d’indignation et de demande de justice en ligne. Cette pression croissante a conduit à l’arrestation de l’homme d’affaires dont la réputation a été fortement entachée. Le hashtag #StopBopda était devenu viral sur la toile. Plusieurs célébrités camerounaises, et d’ailleurs, plusieurs artistes internationaux ont rejoint le mouvement pour réclamer justice pour les victimes. Pendant ce temps, Hervé Bopda qui a rejeté les accusations portées contre lui, a déposé une plainte.

De son côté, la famille biologique d’Hervé Bopda a publié un communiqué le 30 janvier, dans lequel elle a souligné que l’homme d’affaires niait catégoriquement les faits diffusés sur les réseaux sociaux. La famille a également engagé des poursuites judiciaires pour diffamation et cybercriminalité contre les auteurs de témoignages anonymes.

Le communiqué de la famille d’Hervé Bopda exprime une confiance totale dans le processus judiciaire pour faire la lumière sur cette affaire délicate. Alors que la médiatisation de l’affaire a attiré l’attention du public, la famille appelle à la prudence et insiste sur le respect du principe de présomption d’innocence jusqu’à preuve du contraire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici