Bénin : la journaliste Angela Kpeidja devant l’OCRC ce lundi, après ses dénonciations d’un présumé  »harceleur violeur »

0
154
Bénin : la journaliste Angela Kpeidja devant l’OCRC ce lundi, après ses dénonciations d'un présumé ''harceleur violeur''

La journaliste béninoise et militante de lutte contre les violences faites aux femmes, Angela Kpeidja, se retrouve au centre de l’attention médiatique après avoir été convoquée à l’Office de répression de la cybercriminalité (OCRC). Cette convocation intervient suite à ses dénonciations publiques qu’elle avait faites sur sa page Facebook, d’un présumé « harceleur violeur ». L’affaire suscite l’intérêt et l’indignation de nombreux partisans de la cause des femmes au Bénin.

Angela Kpeidja annonce sa convocation à l’OCRC

Dimanche 24 mars 2024, Angela Kpeidja a informé tous ceux qui soutiennent sa lutte sur Facebook de sa convocation à l’OCRC. Le document de convocation, partagée sur le réseau social, indique que le chef de l’OCRC a invité la présidente de l’ONG « N’aie pas peur » à se présenter à son cabinet ce lundi 25 mars 2024 à 16 heures précises, pour nécessité d’enquête judiciaire. Cette convocation fait suite à une publication de la militante dénonçant les agissements d’un présumé « harceleur violeur pas comme les autres ».

Dénonciations et réactions : une mobilisation de soutien

Dans ses dénonciations, Angela Kpeidja a mis en lumière les agissements d’un individu qu’elle qualifie de « harceleur violeur pas comme les autres ». Elle affirme que cet homme aurait fait de nombreuses victimes parmi les jeunes filles en quête d’emploi et les femmes mariées, qui ont souvent choisi de garder le silence. Suite à cette publication, l’Institut national de la femme (INF) s’est saisi du dossier et a ouvert une enquête. Dans un communiqué, la secrétaire exécutive de l’INF a annoncé l’ouverture d’un dossier contre X et a invité Angela Kpeidja à fournir tout élément de preuve pouvant étayer l’affaire.

Les réactions à la convocation d’Angela Kpeidja ont été nombreuses et variées. Ses soutiens sur les réseaux sociaux lui ont exprimé leur solidarité et leur encouragement, louant son courage et sa détermination dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Certains ont prié pour sa protection et son succès, tandis que d’autres l’ont conseillée sur la manière de se préparer pour sa convocation à l’OCRC. « Dada, je crois à la cause que tu défends, mais il faut te faire conseiller par des juristes pointus, le droit est très compliqué, d’accusatrice, tu peux vite devenir accusée. Du courage, Dieu est dedans » ; « N’aie pas peur Dada, nos prières t’accompagnent. Ton combat est noble et je sais que tu connais tes droits et tu as toujours les preuves de ce que tu avances, du coup, ce procès est gagné d’avance. Force à toi », peut-on lire entre autres dans les commentaires. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici