Niger : le marché Haro Banda consumé par les flammes

0
130
Niger : le marché Haro Banda consumé par les flammes

Un violent incendie a ravagé le marché Haro Banda à Niamey, au Niger, causant d’importants dégâts matériels le samedi 10 février 2024. Le feu, qui aurait débuté à la suite d’un court-circuit, s’est propagé rapidement, engendrant des explosions et semant la panique parmi les habitants. Malgré l’intervention des sapeurs-pompiers, la configuration du marché et la présence de la foule ont compliqué les opérations de secours. Les autorités locales et gouvernementales, alertées, se sont rendues sur les lieux pour évaluer les dégâts et exprimer leur solidarité envers les victimes.

Les origines de l’accident

Le marché Haro Banda, situé dans l’arrondissement communal V de Niamey, a été le théâtre d’un incendie dévastateur. Les premières informations suggèrent qu’un court-circuit dans une boutique a été à l’origine de l’incendie, se propageant ensuite rapidement à travers le marché. Les dégâts matériels sont considérables, et les explosions résultant de l’incendie ont créé un climat de peur parmi les résidents locaux. La situation a exigé l’intervention immédiate des sapeurs-pompiers pour tenter de contenir les flammes.

Les sapeurs-pompiers, alertés de la situation, ont rapidement convergé vers le marché « Haro Banda » pour contenir l’incendie. Cependant, des défis logistiques importants ont entravé leurs efforts. Les voies d’accès étroites, le désordre ambiant et la présence massive de la foule ont compliqué la maîtrise du feu. Malgré la promptitude des secours, la bataille contre les flammes a été ardue.

Après la maîtrise de la situation, plusieurs figures gouvernementales, dont le Gouverneur de la région de Niamey, le président du Conseil de la Ville de Niamey et le ministre du Commerce et de l’industrie, ont visité les lieux pour évaluer l’ampleur des dégâts. Ils ont exprimé leur compassion envers les victimes de l’incendie et ont condamné les branchements électriques anarchiques et l’occupation désordonnée du marché. Ces incidents récurrents ont incité les autorités à annoncer des mesures strictes pour assainir et sécuriser tous les marchés de la capitale et de l’intérieur du Niger.

Les actions à entreprendre

L’incendie du marché Haro Banda soulève des préoccupations quant à la sécurité et à la planification urbaine à Niamey. Les autorités, conscientes des risques liés aux branchements électriques non conformes, ont la responsabilité de prendre des mesures préventives. Cela pourrait impliquer une révision des normes d’installation électrique dans les marchés et une surveillance accrue pour éviter tout comportement à risque.

Le désordre observé dans le marché met également en lumière la nécessité d’une réglementation et d’un aménagement urbain plus stricts. L’occupation anarchique des espaces commerciaux peut entraver les opérations de secours en cas d’urgence, comme cela a été le cas lors de l’incendie récent. Les autorités devraient envisager des réformes structurelles pour garantir un environnement commercial plus sûr et mieux organisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici