La police nigériane propose astuces pour partager des photos nues et vidéos intimes en toute sécurité

0
295
La police nigériane propose des stratégies pour partager des photos nues et vidéos intimes en toute sécurité

La police de l’État de Lagos, au Nigeria, a réagi ce mercredi 20 septembre 2023, à la recrudescence des fuites de photos nues et de vidéos intimes sur les réseaux sociaux en proposant des astuces pour partager des photos nues en toute sécurité. Benjamin Hundeyin, le responsable des relations publiques de la police de l’État de Lagos, a averti les citoyens des risques d’extorsion et de chantage liés à ces fuites, tout en fournissant des recommandations pour éviter de devenir victime de ces pratiques nuisibles.

Une augmentation préoccupante des cas

Ces derniers temps, le Nigeria a été témoin d’une augmentation inquiétante des fuites de photos et de vidéos intimes, notamment des célébrités sur les plateformes de médias sociaux. Ces incidents ont causé de la détresse émotionnelle et des préoccupations croissantes quant à la protection de la vie privée des citoyens. Face à cette situation, la police de l’État de Lagos a décidé de prendre des mesures pour sensibiliser le public aux risques associés à ces fuites et pour fournir des conseils pratiques.

Les conseils de la police pour partager en toute sécurité

Benjamin Hundeyin, le porte-parole de la police de l’État de Lagos, a insisté sur l’importance de la prévention. Il a recommandé aux individus de ne pas partager leurs photos intimes avec d’autres personnes, sauf si cela est absolument nécessaire. Dans le cas où le partage s’avère inévitable, des précautions telles que configurer l’image pour qu’elle ne puisse être vue qu’une seule fois et se couvrir le visage ou toute autre marque d’identification devraient être envisagées. L’objectif est de minimiser les risques d’extorsion et de chantage.

En plus de prodiguer des conseils de prévention, la police de l’État de Lagos a mis en place un centre d’aide pour les victimes potentielles de chantage et d’extorsion liés à des contenus intimes. Cette initiative vise à fournir un soutien aux personnes qui pourraient être confrontées à ces problèmes et à les orienter vers les ressources appropriées pour faire face à de telles situations.

« Si vous devez envoyer des nus, faites au moins une vue ou couvrez votre visage ou toute autre marque d’identification. Et n’oubliez pas que les appels vidéo peuvent être capturés/enregistrés. Pour d’autres, il s’agit d’un enregistrement clandestin de leurs moments intimes, bien entendu sans consentement. Honnêtement, j’ai perdu le compte des personnes, parfois notables, qui m’ont contacté au sujet de quelqu’un quelque part qui les faisait chanter et les extorquait avec leurs nus. Ne fais confiance à personne. Prenez les précautions adéquates. Faites également confiance à votre instinct. Et n’oubliez pas d’atteindre https://incb.npf.gov.ng dans le cas malheureux où vous en seriez victime », a écrit Benjamin Hundeyin sur Twitter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici