RDC : condamné, le journaliste Stanis Bujakera doit être libéré

0
108
RDC : condamné, le journaliste Stanis Bujakera doit être libéré

En République démocratique du Congo (RDC), le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication de actualite.cd et correspondant de Jeune Afrique a été condamné à six mois de prison, a annoncé l’organisation de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières (RSF). Ce lundi 18 mars. Le journaliste a été reconnu coupable de « fabrication et distribution » d’un document faux, qui incrimine les renseignements militaires dans la mort de l’opposant Chérubin Okende.

Arrêté le 8 septembre, deux mois après la découverte du corps de l’opposant, Stanis Bujakera a été accusé sur la base d’un document jugé faux. Lors de son procès de la semaine dernière, le ministère public a demandé que le journaliste soit condamné à 20 ans de prison. En-dehors de sa condamnation à une peine d’emprisonnement, un tribunal de Kinshasa a également condamné le journaliste à payer une amende d’un million de francs congolais (360 dollars).

Alors que le condamné a déjà fait plus de 6 mois en prison dans l’attente de son procès, il devait être libéré les heures après sa condamnation ce lundi après paiement de son amende. L’annonce du verdict a provoqué des réactions parmi les professionnels de la presse en RDC et au-delà. Les organisations professionnelles de la presse ont largement critiqué cette décision judiciaire. « Il n’aurait jamais dû être arrêté, poursuivi, emprisonné et condamné sur la base d’une affaire manifestement montée de toutes pièces contre lui », a déclaré Anne Bocandé, directrice éditoriale de RSF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici