Bénin : le ministre Olushegun Bakari rend hommage à Noélie Yarigo

0
235
Bénin : le ministre Olushegun Bakari rend hommage à Noélie Yarigo

L’athlète béninoise Noélie Yarigo, a décroché ce dimanche 3 mars 2024, la médaille de bronze sur 800 mètres, aux Championnats du Monde d’athlétisme en salle à Glasgow. Elle réalise ainsi, non seulement, un rêve personnel, mais aussi un exploit national. Un exploit que loue le ministre béninois des affaires étrangères, Olushegun Bakari.

Une médaille chargée d’espoir et d’histoire pour Noélie Yarigo

Dans le monde de l’athlétisme, chaque compétition mondiale est une opportunité pour les athlètes de marquer l’histoire, de défier leurs limites, et de hisser haut les couleurs de leur pays. Aux Mondiaux d’athlétisme en salle, tenus en Écosse, une étoile béninoise a brillé particulièrement fort, offrant à son pays une première médaille mondiale qui restera gravée dans les annales. L’exploit de Noélie Yarigo dépasse le cadre personnel pour s’inscrire dans la mémoire collective du Bénin. Participant à la 19e édition des championnats du monde en salle en tant que seule représentante de son pays, Noélie Yarigo a su tirer son épingle du jeu dans une compétition dominée par des athlètes de renommée mondiale. Sa performance est le fruit d’une préparation mentale et physique rigoureuse, d’une détermination sans faille, et d’une stratégie de course mûrement réfléchie. En terminant troisième derrière l’Éthiopienne Tsige Duguma et la Britannique Jemma Reekie, Yarigo n’a pas seulement gagné une médaille ; elle a ouvert une page nouvelle pour l’athlétisme béninois.

L’athlète béninoise, qui avait déjà marqué les esprits en détenant le record de France en salle du 800 m depuis 2023, a prouvé que la persévérance et l’engagement sont les clés de la réussite. Sa médaille de bronze est un symbole fort pour le sport béninois, longtemps resté dans l’ombre sur la scène internationale. Elle incarne l’espoir pour les générations actuelles et futures d’athlètes béninois, démontrant que les barrières sont faites pour être franchies.

« Bravo à Noelie Yarigo, notre championne, pour avoir décroché la médaille de bronze sur le 800 mètres aux Championnats du monde d’athlétisme en salle à Glasgow. Son parcours remarquable et son dévouement constant ont hissé haut le drapeau du Bénin à l’international, marquant ainsi l’histoire en nous offrant cette première médaille mondiale », a tweeté le ministre Olushegun Bakari.

Une saison olympique lancée avec brio

Noélie Yarigo ne s’est pas seulement illustrée par sa médaille, mais aussi par sa capacité à se surpasser saison après saison. Détentrice de la meilleure performance en France sur le 800 m en 2024 avec un chrono de 2’00’’23, elle a entamé l’année en réalisant la deuxième performance mondiale à Val-de-Reuil, en Normandie. Cette performance était de bon augure pour les mondiaux en salle et marque le début prometteur de sa saison olympique.

L’athlète de l’AJ Blois-Onzain montre que l’âge n’est qu’un nombre et que la passion pour son sport peut mener à des sommets inespérés. En se préparant mentalement à toutes les éventualités de la course, Yarigo a prouvé qu’elle était une compétitrice hors pair, capable de s’adapter et de tirer le meilleur de chaque situation. Sa médaille de bronze est le résultat d’années de travail acharné, de sacrifices, et d’une volonté indéfectible de représenter dignement son pays.

La route vers les Jeux Olympiques est encore longue, et cette médaille est une étape cruciale pour Noélie Yarigo. Elle n’est pas seulement un trophée, mais aussi une source de motivation, un rappel constant de ce qui peut être accompli avec détermination et passion. Pour le Bénin, ce succès est un potentiel pour le développement de l’athlétisme national, inspirant les jeunes athlètes à poursuivre leurs rêves avec la même ferveur et le même engagement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici