Nigeria : la police met en garde les couples contre un usage des réseaux sociaux

0
163
Nigeria : la police met en garde les couples contre un usage des réseaux sociaux

Les médias sociaux, devenus un lieu commun pour partager divers aspects de la vie quotidienne, sont désormais au centre d’un avertissement inhabituel émanant de la police du Territoire de la Capitale Fédérale (FCT) au Nigeria. Le porte-parole de la police, la SP Josephine Adeh, conseille aux couples aux foyers heureux de ne pas exposer les détails de leur mariage sur les réseaux sociaux. Les conseils de la police et les implications potentielles d’une exposition excessive des relations conjugales en ligne.

Avertissement de la police du FCT

Le 4 février 2024, la SP Josephine Adeh, responsable des relations publiques de la police du commandement du FCT, a émis un avertissement via les réseaux sociaux, conseillant aux couples mariés de maintenir la confidentialité de leur foyer. L’appel à « garder son foyer heureux hors des réseaux sociaux » vise à prévenir d’éventuelles conséquences négatives liées à une exposition excessive des détails de la vie conjugale en ligne.

Adeh encourage les couples à utiliser les médias sociaux non pas pour exposer leur amour, mais pour promouvoir leurs entreprises. Elle souligne que cette approche peut éviter des plaintes futures. Cette recommandation s’inscrit dans une perspective où l’utilisation des réseaux sociaux pour la promotion commerciale est encouragée, tandis que l’exposition excessive de la vie privée peut entraîner des conséquences indésirables.

L’utilisation des médias sociaux peut être bénéfique pour les couples, offrant une plateforme pour rester connectés, surtout en cas d’éloignement. Cependant, l’article souligne également que l’utilisation excessive des réseaux sociaux par les couples mariés peut affaiblir les liens conjugaux et créer une distance dans le mariage.

Augmentation des plaintes de couples à la Police

Selon les informations recueillies auprès de l’Unité de réponse aux plaintes contre la police (PCRU) du FCT, de nombreuses plaintes reçues au cours des deux derniers mois proviennent de couples mariés. Les inquiétudes exprimées concernent principalement les activités des partenaires sur les réseaux sociaux et les impacts négatifs sur leurs unions. Cette tendance souligne les défis potentiels liés à la gestion des relations conjugales dans l’ère numérique.

« Je pense que le PRO est tout simplement très préoccupé car la plupart des plaintes que nous avons reçues au PCRU au cours des deux derniers mois provenaient de personnes mariées. Beaucoup de ces personnes mariées vivant dans le FCT nous appellent pour se plaindre du contenu que leurs partenaires publient sur les réseaux sociaux et de la façon dont cela les affecte parfois de manière négative », indique une source policière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici