Les vraies raisons du départ forcé de la France du Niger

0
679
Les vraies raisons du départ forcé de la France du Niger

Le président de la France, Emmanuel Macron a annoncé lors d’une interview télévisée diffusée le dimanche 24 septembre 2023 sur les chaînes TF1 et France 2, le rappel de l’ambassadeur français à Niamey, ainsi que le retrait des troupes françaises du Niger d’ici la fin de l’année. Cette décision qui intervient alors que Paris avait déjà refusé plusieurs fois de rappeler Sylvain Itté à la demande des militaires au pouvoir dans le pays, interpelle sur les raisons qui ont suscité le changement chez Emmanuel Macron.

Le départ de la France du Niger

La France a décidé de rappeler son ambassadeur, Sylvain Itté, qu’elle avait jusqu’à présent refusé de rappeler malgré les demandes répétées de la junte militaire nigérienne. Cette décision signifie également la fin de la coopération militaire entre la France et le Niger. Les 1 500 militaires français déployés au Niger se retireront progressivement « dans les semaines et les mois qui viennent ».

Réaction des nouvelles autorités nigériennes

Les militaires au pouvoir au Niger ont accueilli favorablement ces annonces du président français, les qualifiant de « nouvelle étape vers la souveraineté » du pays. Dans un communiqué diffusé à la télévision nationale, ils ont déclaré : « Ce dimanche, nous célébrons la nouvelle étape vers la souveraineté du Niger. Les troupes françaises ainsi que l’ambassadeur de France quitteront le sol nigérien d’ici à la fin de l’année. C’est un moment historique qui témoigne de la détermination et de la volonté du peuple nigérien ».

Les raisons du départ de l’ambassadeur et des soldats Français du Niger

Initialement, la France avait refusé de céder aux demandes de la junte militaire, continuant de reconnaître le président renversé, Mohamed Bazoum, comme « la seule autorité légitime » du Niger. Cependant, la détérioration de la situation sur le terrain pour le personnel du corps diplomatique de la France au Niger, a finalement contraint Paris à rappeler son ambassadeur.

Le rappel de l’ambassadeur français met fin à une période difficile pour Sylvain Itté et son équipe. Ils étaient restés confinés dans l’enceinte de l’ambassade française, sans immunité diplomatique, et risquaient l’expulsion dès qu’ils en sortiraient. De plus, leurs réserves de nourriture et d’eau étaient en train de s’épuiser.

Emmanuel Macron a également justifié la fin de la coopération militaire avec les autorités nigériennes en raison de leur refus de continuer à lutter contre le terrorisme. Le président français a déclaré : « Nous mettons fin de fait à notre coopération militaire avec les autorités du Niger, car elles ne veulent plus lutter contre le terrorisme ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici