« J’invite Macky Sall à ce que ma… », à peine libéré, Juan Branco interpelle le président sénégalais

0
335
« J’invite Macky Sall à ce que ma… », à peine libéré, Juan Branco interpelle le président sénégalais

Le Sénégal, reconnu comme un bastion de la démocratie en Afrique de l’Ouest, se retrouve aujourd’hui sous les feux des projecteurs. La raison ? L’arrestation de Ousmane Sonko et celle de son avocat Juan Branco, expulsé du Sénégal par la suite. Suite à sa libération, Branco a tenu une conférence de presse à Paris ce mardi 6 août 2023, partageant son expérience traumatisante et lançant un appel poignant au président sénégalais, Macky Sall.

L’arrestation de Juan Branco : un acte politique ?

L’arrestation de Juan Branco n’a pas été un événement isolé. Elle s’inscrit dans un contexte politique tendu au Sénégal. Devant la presse internationale, l’avocat de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko a décrit son arrestation en Mauritanie par des hommes cagoulés. « J’ai été enlevé en Mauritanie par des hommes cagoulés qui m’ont masqué le visage. Ils m’ont amené jusqu’aux frontières sénégalaises pour me livrer à des hommes sans uniforme. S’ils l’ont fait alors que j‘étais venu à Dakar en tant qu’avocat pour défendre un homme, c’est parce qu’un sentiment d’impunité s’est développé », a-t-il raconté. Son arrestation, selon lui, est le reflet d’une justice qui semble être de plus en plus utilisée comme un outil de répression politique.

Mais au-delà de son propre cas, Branco a évoqué les conditions déplorables de détention à la prison de Rebeuss. « J’ai dormi aux côtés de corps torturés, de corps qui portaient la trace de lourdes tortures. Et il est très important que cela soit su. Cette situation est le fruit du choix d’une répression féroce, massive, utilisant la justice pour éliminer les adversaires politiques ». Ces révélations jettent une ombre sur l’image du Sénégal, souvent citées comme un exemple en matière de droits de l’homme en Afrique.

L’appel de Branco : un plaidoyer pour la démocratie

Juan Branco ne s’est pas contenté de dénoncer. L’avocat de Sonko a aussi lancé un appel vibrant au président Macky Sall. Un appel à la raison, à la justice, mais aussi à la démocratie. Branco souhaite que sa libération serve d’exemple et ouvre la voie à la libération de tous les prisonniers politiques du pays. Pour lui, c’est une étape essentielle pour entamer une véritable transition démocratique au Sénégal. « J’invite Macky Sall à ce que ma libération ouvre la porte à la libération de l’ensemble des prisonniers politiques pour permettre, encore une fois, cette transition démocratique que lui réclame le peuple sénégalais ».

Il rappelle que le peuple sénégalais aspire à plus de justice, à plus de démocratie. Et que le rôle d’un président est d’écouter ces aspirations et d’agir en conséquence. Branco terminé son appel en insistant sur le combat pour la justice. Un combat qui, malgré les obstacles, les intimidations et les arrestations, doit continuer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici