« Que de souvenirs », Guillaume Soro fait des révélations sur son passé avec Alassane Ouattara

0
190
« Que de souvenirs », Guillaume Soro fait des révélations sur son passé avec Alassane Ouattara

Guillaume Soro, opposant ivoirien, a utilisé les réseaux sociaux pour évoquer le contraste saisissant entre ses relations passées avec Alassane Ouattara et la réalité politique actuelle. Cette réflexion nostalgique, accompagnée d’une photo du passé, offre un aperçu fascinant des dynamiques complexes qui façonnent la scène politique ivoirienne.

Des éloges à la méfiance : la transformation d’Alassane Ouattara

Guillaume Soro a partagé une photo datant de l’époque où il occupait le poste de Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire. Sur cette image, prise dans son bureau de la primature, Soro accueille de manière courtoise l’opposant politique de l’époque, Alassane Ouattara. Le contraste entre le « hier si mielleux » décrit par Soro et la réalité actuelle souligne l’évolution dramatique de leur relation.

Dans son message, Soro évoque une époque où Ouattara ne ménageait pas ses éloges, sa considération et son admiration pour Soro. Cependant, le paysage politique a changé depuis lors. « Ô souvenirs miens! « Regardez bien cette photo. » Je feuilletais mon album photo et je suis tombé sur celle-ci. Que de souvenirs ! Observez-la attentivement. Elle a été prise, du temps, où j’exerçais les fonctions de Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire. Sur cette photo, je recevais, dans mon bureau (primature), l’opposant politique M. Alassane Ouattara, fort courtois, alors.  » Ô hier si mielleux, Ah aujourd’hui si fielleux, Ainsi, était-il l’opposant, Ainsi, est le gouvernant. » Il ne ménageait pas ses éloges, sa considération, et l’admiration qu’il éprouvait pour celui qu’il veut écrabouiller. Aujourd’hui, méprisant et impitoyable comme jamais, il agit comme si hier n’avait pas existé. La roue tourne, n’est-ce pas ? Moi je le crois », a-t-il écrit sur Twitter.

De retour en Afrique après des années d’exil, Soro a été accueilli par les gouvernements militaires du Niger et du Burkina Faso. Le jeudi dernier, le porte-parole du gouvernement d’Alassane Ouattara a annoncé à l’issu du conseil des ministres, que Guillaume Soro est libre de rentrer en Côte d’Ivoire. Une déclaration que l’opposant ivoirien trouve ironique. « J’apprends que le gouvernement inconstitutionnel de Côte d’Ivoire annonce, non sans ironie, que je peux désormais rentrer dans mon pays. Si cela m’a pris cinq longues années pour regagner ma terre ancestrale africaine, il en sera autrement pour retourner sur ma terre natale ivoirienne, par la grâce de Dieu le tout puissant », a-t-il écrit.

En effet, Guillaume Soro a été condamné en 2020 à 20 ans de prison pour « recel de détournement de derniers publics « et en 2021 à la réclusion à perpétuité pour « atteinte à la sureté de l’Etat ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici