Côte d’Ivoire : le capitaine des Éléphants Max-Alain Gradel révèle ce qui a déclenché la victoire après la grande défaite

0
227

Dans un élan de triomphe et d’unité nationale, la Côte d’Ivoire a célébré la victoire de son équipe nationale de football, les Éléphants, à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023. Après une parade mémorable au stade Félix Houphouët-Boigny et une série de célébrations, le moment le plus poignant est survenu lors de la réception officielle au Palais de la Présidence de la République, ce mardi 13 février 2024. Au cœur de cet événement, le discours du capitaine Max-Alain Gradel a révélé l’essence de la motivation qui a conduit les Éléphants à la victoire, après une défaite initiale contre la Guinée Équatoriale.

Un moment de doute transformé en force

La défaite du 29 janvier face à la Guinée Équatoriale aurait pu marquer la fin du parcours des Éléphants dans cette compétition. Cependant, ce moment de doute s’est transformé en une source inattendue de motivation. Max-Alain Gradel, s’exprimant au nom de ses coéquipiers, a partagé l’impact profond d’un message de soutien reçu dans ces moments difficiles.

« Nous avons énormément appris au soir du 29 janvier où nous perdions contre la Guinée-Équatoriale. La chose la plus forte, la plus difficile que nous ayons apprise, c’est que nous étions seuls face à notre destin. Nous étions pris entre le choc de la défaite, et celui de la colère de nos supporters. En dehors de nos familles, tout le monde nous avait tourné le dos. Plus personne ne cherchait à nous rencontrer, à nous appeler, ou même à prendre de nos nouvelles. Monsieur Idriss Diallo nous demandaient de garder la foi, de s’accrocher à la petite lueur d’espoir de qualification qui existait. Mais ce n’était pas évident. Et puis, il y a eu ce message, que vous avez posté. Ce message qui disait de ne pas se décourager, et que vous avez la certitude que la Côte d’Ivoire aura la CAN une troisième fois très bientôt. Ce que nous avons ressenti, ce n’est pas les mots du président de la République, ou du chef de l’État. C’était les mots d’un père, un père aimant qui donne de la confiance, parce qu’il fait confiance. Ces mots ont été une véritable bouffée d’air frais, pour chacun d’entre nous. Dans notre langage, on dit que « vous avez créé quelque chose ». Je voudrais au nom de mes camarades ici présents, vous dire merci, merci pour ce que vous avez dit et pour le moment que vous avez choisi pour le dire. », a déclaré Max-Alain Gradel avant d’ajouter « Nous avons montré qu’une Côte d’Ivoire unie est capable de beaucoup de choses. Monsieur le président, vous avez créé quelque chose de fort en nous ».

La victoire des Éléphants à la CAN 2023 dépasse le cadre sportif ; elle symbolise la résilience, l’unité et la force d’une nation capable de se rassembler autour de ses représentants. Le parcours de l’équipe, marqué par un début difficile, souligne l’importance de la foi, de la persévérance et du soutien inébranlable des figures d’autorité et du peuple.

Un message pour l’avenir

Le discours de Max-Alain Gradel, empreint d’émotion et de gratitude, ne se limite pas à remercier le président pour son soutien. Il sert également de rappel puissant que les mots et les actions de soutien, au bon moment, peuvent avoir un impact profond sur le moral et la performance d’une équipe. Ce moment historique pour le football ivoirien a mis en lumière le rôle crucial que joue la confiance et l’encouragement dans la quête de l’excellence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici