Arrestation de Nigériens à Sèmè-Kpodji : qu’est-ce que le Bénin gagne dans le projet pipeline ?

0
178
Arrestation de Nigériens à Sèmè-Kpodji : qu’est-ce que le Bénin gagne dans le projet pipeline ?

La tension monte entre le Niger et le Bénin suite à l’arrestation de cinq ressortissants nigériens par la police béninoise sur le site du projet pipeline à Sèmè-Kpodji. Le Niger exige la libération de ses citoyens sous peine de suspendre le chargement du pétrole en cours, mettant ainsi en péril ce projet crucial pour les deux pays.

Le Bénin évoque les circonstances de l’interpellation des ressortissants nigériens

Selon le procureur spécial de la CRIET, Mario Metonou, les ressortissants nigériens arrêtés, « se sont introduits sur le site sans décliner leur identité. Au lieu d’emprunter l’entrée principale et de s’enregistrer à la guérite, ces personnes ont préféré utiliser une entrée dérobée située à l’arrière du site », avec « complicité de l’Administrateur Général de WAPCO BENIN ». Ils ont prétendu être des employés de WAPCO Niger et ont exhibé de faux badges, mais une enquête a révélé qu’ils sont en réalité des agents nigériens au service du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP). Ces actes soulèvent des suspicions d’atteinte à la sûreté de l’État du Bénin.

La version des autorités du Niger

Le ministre nigérien de la Justice, Alio Daouda, affirme que les personnes arrêtées sont des inspecteurs du pétrole chargés du contrôle d’une cargaison en cours de chargement. Il a reçu des instructions fermes pour exiger leur libération avant 17 heures sous peine de suspendre le projet pipeline. « Non seulement le bateau ne pourra plus charger, mais nous n’enverrons plus notre pétrole dans le pipeline jusqu’à ce que les Béninois décident de respecter leurs engagements et que le partenaire chinois les y contraigne », a-t-il ajouté. Cette suspension aurait des répercussions non seulement sur le Bénin et le Niger, mais aussi sur la Chine, partenaire du projet. Les autorités béninoises sont confrontées à un dilemme délicat : d’un côté, garantir la sécurité et l’intégrité de leur territoire en prenant des mesures contre toute activité suspecte, et de l’autre, maintenir les relations diplomatiques et les intérêts économiques avec le Niger et ses partenaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici